Présidence Française du Conseil de l'Union européenne : les actions européennes dans l'académie

Le 1er janvier 2022, durant six mois, la France exercera la Présidence française du Conseil de l'Union européenne. Pour former les citoyens européens de demain, 2021-2022 sera une année scolaire européenne.

Les grandes priorités dans l'académie


Une année scolaire européenne

Engagé à faire vivre la Présidence française du Conseil de l’Union européenne (PFUE 2022) sur tout le territoire, le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports a décidé de faire de l’année scolaire 2021-2022 une année européenne : les équipes éducatives sont invitées à sensibiliser les élèves aux enjeux de l’Union européenne et à mieux ancrer la thématique dans les apprentissages.

La circulaire « Former les citoyens européens de demain : 2021-2022, une année scolaire européenne » parue en juillet 2021, donne les priorités, pour notre ministère, de cette Présidence et met tout particulièrement en avant les partenariats scolaires et la mobilité pour tous. Les acteurs du champ éducatif sont donc invités à mettre l’année scolaire aux couleurs de l’Europe au travers de la réalisation de projets et actions afin de sensibiliser activement élèves et jeunes à l’Europe dans toutes ses dimensions : son histoire, ses institutions, ses valeurs démocratiques, les enjeux de sa construction, sa richesse linguistique, sa diversité culturelle etc.

Les enseignants pourront se saisir des événements récurrents de la vie citoyenne de l’école comme la Journée de l’Europe ou la Semaine des langues. Ils pourront également recourir aux prix et concours en lien avec l'Europe, comme le Prix Hippocrène de l'éducation à l'Europe, Europorters, le concours de reportages des jeunes citoyens européens ou encore Euroscola. Ils pourront utilement s’appuyer sur les ressources disponibles en ligne sur la page Eduscol dédiée à la PFUE et notamment un guide des possibles recensant de nombreuses pistes pour développer l’éducation à l’Europe. Dans les établissements scolaires du second degré, le rôle des Enseignants référents pour l’action européenne et internationale (ERAEI) pourra être déterminant.

Les partenariats scolaires

Les partenariats scolaires favorisent la mise en œuvre de projets culturels et linguistiques entre élèves et fournissent un cadre de confiance pour organiser des mobilités internationales (physiques comme virtuelles, avec eTwinning notamment). Ainsi, chaque école et établissement devra être engagé dans un partenariat structurant - via un appariement, la plateforme eTwinning, le programme Erasmus+ ou un programme d'échanges franco-allemand (OFAJ ou ProTandem) - avec au moins un autre établissement scolaire européen.

La construction de l'espace européen de l'éducation, à laquelle la France est très attachée, a ainsi vocation à se concrétiser dans l'ensemble des écoles, des collèges et des lycées d'enseignement général, technologique et professionnel. Les labels européens existants peuvent venir contribuer à officialiser, valoriser et pérenniser ces partenariats.

Osons la mobilité !

La mobilité internationale des élèves et des personnels est un véritable levier de formation. Sont donc fortement encouragées les « mobilités apprenantes » qui s'accomplissent à des fins d'apprentissage et s'inscrivent dans un projet pédagogique, personnel ou professionnel.

Ces mobilités engagent élèves, enseignants et acteurs de la communauté éducative au sens large. Elles contribuent à l'acquisition de compétences professionnelles, sociales et interculturelles reconnues tout au long de la vie, comme le rappelle la stratégie européenne « Éducation et formation 2020 ».

Exemples de projets et actions portés dans l'académie de Versailles

Depuis janvier 2022, la PFUE prend vie dans les écoles et établissements de l’académie de Versailles. De nombreuses équipes se sont engagées auprès des élèves dans le premier comme dans le second degré, dans les voies générale, technologique et professionnelle.

Dans le premier degré

  • Les DSDEN du 91 et du 92 coaniment le projet eTwinning Euro Challenge, afin de créer un jeu de plateau alliant langues étrangères et citoyenneté européenne. Ce projet est destiné aux élèves du cycle 1 au cycle 3 et rassemble des écoles et collèges de l’académie ainsi que ceux de 5 pays européens partenaires.
  • Les élèves de l’école élémentaire Rosa Parks de Brétigny-sur-Orge (91) vivent à l’heure européenne grâce au projet Erasmus+ LAST2, réalisé avec des partenaires bulgares et italiens. Ce projet a pour objectif de mettre en place des activités pédagogiques innovantes et performantes en production d'écrits à travers l'histoire des arts, ceci pour améliorer les résultats de tous, en particulier les élèves à besoins spécifiques. 90 élèves partiront en mobilité européenne avec leurs enseignants.
  • Le groupe départemental "Culture Humaniste et Citoyenneté" de l’Essonne (91) propose aux classes du premier degré de relever des défis pour découvrir l’Union européenne, ses valeurs, son patrimoine, son plurilinguisme et construire leur citoyenneté européenne.

Dans le second degré

  • Aux collège Maréchal Joffre et lycée Agora de Puteaux (92), les élèves ont échangé avec un membre de la Commission européenne, dans le cadre du dispositif "Retour à l’école", qui propose aux personnels des institutions européennes de s’inviter le temps d’une journée dans une école pour y parler de l'Union européenne en général et de leur travail au sein des institutions européennes en particulier. Tout au long du printemps, une vingtaine d’établissements de l’académie bénéficieront de ce programme.
  • Le lycée international de Saint-Germain-en-Laye (78), en partenariat avec la Maison de l’Europe des Yvelines et l’Institut d’études politiques de Saint-Germain-en-Laye, fait vivre le projet "Parlons d'Europe", labellisé PFUE. Il propose un cycle de conférences sur les valeurs européennes questionnant la paix, le multilinguisme et le multiculturalisme ou encore le développement durable.
  • Un élève suédois, scolarisé en terminale au lycée le Corbusier de Poissy (78), dans le cadre du programme de mobilité franco-suédois "Un an en France", est intervenu au cours de la conférence intitulée "Osons la mobilité", en présence du journaliste Alex Taylor et du ministre de l’éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, Jean-Michel Blanquer. Il a pu témoigner de son expérience en France, la vidéo de cette conférence est à retrouver ici.
  • Le lycée Fernand & Nadia Léger d’Argenteuil (95) place l'ouverture européenne et l'enseignement des langues au coeur de son projet d'établissement. Pour valoriser cette dynamique, la rectrice de l'académie de Versailles a remis le label Euroscol à cet établissement.
  • Les élèves du lycée Van Gogh d'Ermont (95) ont découvert l'action et les métiers du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères grâce au programme « Hors les murs » du Quai d'Orsay. Ce printemps, plusieurs interventions sont prévues dans les lycées de l'académie.
  • Le lycée Lucie Aubrac de Courbevoie (92) participe à un partenariat stratégique Erasmus+ intitulé "Sui palchi di scuola" sur le rôle politique du théâtre en Europe. Au cours de rencontres transnationales régulières (Italie, Grèce, Pologne et Espagne), élèves et enseignants décryptent les grands moments politiques européens grâce au théâtre.
  • Pour les 20 ans de la Maison de l’Europe des Yvelines, deux tables rondes sur les politiques européennes de mobilité et la citoyenneté européenne ont réuni la sénatrice Marta de Cidrac, des élus, des enseignants et des élèves du lycée international de Saint-Germain-en-Laye (78) et du lycée Le Corbusier de Poissy (78).

Dans la voie professionnelle

  • Les élèves du lycée Louis Blériot de Trappes (78) interrogent les impacts d’une agriculture urbaine européenne via le projet eTwinning/Pacte intitulé "De la ville à l’assiette", labellisé PFUE. Au programme : visites de jardins ouvriers et familiaux, de fermes urbaines, réalisation d’un livre électronique et d’un mur végétal.
  • Le Campus Versailles Patrimoine et métiers d’excellence a organisé, au château de Versailles, le séminaire européen "Enseigner dans un monde en mouvement", labelisé PFUE sur la revalorisation des savoirs manuels. Son riche programme a réuni une diversité d’acteurs de la formation concernés par ces nouveaux défis européens.
  • La Maison de l’Europe des Yvelines, le lycée général et technologique Le Corbusier à Poissy (78) et l’école hôtelière de Saint-Quentin-en-Yvelines (78) participent au projet « Europa’table » labellisé PFUE, inscrit dans la stratégie "De la ferme à la table" de la Commission européenne. Les élèves ont visité des exploitations agricoles et débattu sur le développement durable avec la sénatrice Marta de Cidrac.

    Les événements phares de la PFUE

    Cérémonie académique Euroscol

    Mise à jour : avril 2022

    Cérémonie Euroscol En savoir plus

    Rapport Cicurel : Faire de l’École le cœur battant de l’Europe

    Mise à jour : décembre 2021

    En savoir plus

    22 janvier 2022 : journée franco-allemande

    Mise à jour : avril 2022

    En savoir plus

    Saison France-Portugal 2022

    Mise à jour : mars 2022

    En savoir plus

    Programme "Retour à l'école"

    Mise à jour : mars 2022

    En savoir plus

    Dictée multilingue au collège Jean-Jacques Rousseau d'Argenteuil

    Mise à jour : décembre 2021

    En savoir plus
    Recherchez par mot-clés