Les cités éducatives

Le programme des Cités éducatives vise à renforcer des prises en charges éducatives pendant le temps scolaire, périscolaire et extrascolaire, en lien avec les familles.

Au niveau national

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et le ministère de la ville et du logement ont invité les territoires qui concentrent les plus fortes difficultés à franchir un nouveau cap en rassemblant autour de l’École tous les acteurs partageant les valeurs républicaines et prêts à contribuer ensemble à l’éducation des enfants et des jeunes, en lien avec leurs familles. 80 territoires éligibles ont été sélectionnés au niveau national pour élaborer une stratégie territoriale ambitieuse et partagée, ouvrant sur des grands projets éducatifs s’adressant à tous les niveaux scolaires de la maternelle au supérieur et intégrant la question de l’insertion professionnelle.

Dans l'académie

15

78 : Chanteloup, Mantes-la-Jolie, Les Mureaux, Trappes, Poissy

92 : Gennevilliers, Nanterre

91 : Corbeil-Essonnes, Évry-Courcouronnes, Grigny

95 : Garges-les-Gonesses, Villiers-le-Bel, Sarcelles, Argenteuil, Goussainville

L’académie de Versailles a accueilli cet appel à projet pour les cités éducatives avec enthousiasme et volontarisme.  Avec les préfets, les services départementaux ont identifié des territoires où des dynamiques étaient existantes.

L’académie a souhaité construire une stratégie en matière d’élaboration des diagnostics des territoires des futures cités éducatives. Il importe que ces diagnostics soient partagés par tous les acteurs et qu’ils soient une réelle opportunité pour regarder différemment l’action collective sur ces territoires.

L’académie souhaite s’inscrire dans les objectifs fixés par le cadre national pour toutes ses cités éducatives : conforter le rôle de l’école, promouvoir la continuité éducative, ouvrir le champ des possibles.

Chaque cité éducative a vocation à devenir progressivement un laboratoire qui pourra s’équiper d’une boîte à outils innovante, qui s’appuiera tout autant sur des dispositifs existants de grande qualité et des objets nouveaux complémentaires. Dans ce cadre l’académie s’appuiera sur le potentiel de la structure Make.org Foundation pour à la fois innover, enrichir les initiatives publiques et privées en faveur des jeunes et mutualiser les ressources. Les thématiques rejoignent les objectifs visés : la persévérance scolaire, la co-éducation, la construction du projet du jeune, la dynamique partenariale.

Des alliances éducatives au coeur de la transformation de l'école

L'éducation est l'affaire de tous : celle de l’Ecole, des familles mais aussi de tous les acteurs qui interviennent dans le champ éducatif. Les « alliances éducatives » entre tous ces acteurs permettent de créer une cohérence dans tous les apprentissages, chacun ayant ses compétences propres.

Les alliances éducatives ont été centrales pour dépasser la crise sanitaire : dans le déploiement des activités « 2S2C », dans le rôle joué par les cités éducatives, dans l’équipement et les usages numériques...

Les alliances éducatives seront également au cœur du grand programme de rénovation des écoles annoncé par le Président de la République.

Les cités éducatives constituent l’une des traductions concrètes des alliances éducatives dans l’académie. Dans 11 quartiers prioritaires, 126 000 enfants bénéficient du travail conjoint des collectivités, des services déconcentrés de l’Etat, des associations...

Dans chaque département

Yvelines

Le déploiement des quatre Cités éducatives à Chanteloup-les-Vignes, à Mantes-la-Jolie, aux Mureaux et à Trappes renforce la synergie entre les différents acteurs au sein de l’école et en dehors afin de mieux coordonner et accompagner le parcours des élèves. Dans le cadre d’une gouvernance territoriale et partenariale, les programmes d’actions ont permis de co-construire une vision ambitieuse et partagée au service de la réussite des élèves au sein de ces territoires.

Un nouveau collège a ouvert ses portes à la rentrée scolaire 2021 dans le quartier du Val Fourré à Mantes-la-Jolie. Porté par un projet pédagogique et éducatif ambitieux, ce nouvel établissement repose sur une approche globale du parcours l’élève, en lien avec la dynamique territoriale portée par la Cité éducative et le réseau Ville apprenante de l’Unesco.

Essonne

À Grigny, des actions partenariales ont été mises en œuvre  suite à un groupe de travail réunissant municipalité, CAF, associations, écoles, collèges, etc : formation des parents d ’élèves élus, groupes de croisemen t des savoirs entre parents, Atsem, enseignants et responsables municipaux de sites scolaires...

Hauts-de-Seine

À Gennevilliers, une alliance éducative a été mise en place autour de l’aide aux devoirs. Plusieurs possibilités sont offertes aux élèves de 6e : aide aux devoirs, heure professeur principal, atelier « français autrement », heure de médiation.

Val-d’Oise

Tutorat, mentorat étudiant, financement d’équipements numériques, fiches de liaison avec les familles pour les diriger vers l’appui le plus adapté (social, éducatif, linguistique) : les cités éducatives du Val-d’Oise sont pleinement mobilisées dans la période actuelle et bénéficient du partage d’information et de la coordination départementale.

  • A Garges-lès-Gonesse : un projet d’éloquence pour les collèges et le lycée, un dispositif passerelle pour les élèves exclus temporairement et une enquête de climat scolaire sur l’ensemble de la cité.
  • A Sarcelles : une crèche itinérante pour permettre aux parents d’assister à une réunion et un projet alter-ego pour former des parents élus.
  • A Villiers-le-Bel, le petit-déjeuner à l’école, un parcours de santé et un dispositif d’accrochage scolaire.