Les cordées de la réussite

Initiées en 2008, les « Cordées de la réussite » s’inscrivent dans une dynamique d’intensification des liens entre l’enseignement scolaire, l’enseignement supérieur et le monde professionnel.

Actualités

Summer Camp de CentraleSupélec

CentraleSupélec propose la première édition d’un Summer Camp scientifique en juillet 2021 sur son campus de Saclay à destination des élèves entre la seconde et la première. Les participants seront hébergés au sein de la résidence de l’école et profiteront pleinement d’une première expérience de vie de campus avec des activités de sport et artistiques.

En savoir plus

Flyer de l'évènement

Appel à candidatures

de la Fondation George Besse à destination des lycéennes et lycéens souhaitant intégrer une prépa scientifique ou déjà préparationnaires.

Toutes les informations

  

Logo cordées de la réussite

Les nouvelles cordées de la réussite, un dispositif remodelé pour en faire un réel levier d’égalité des chances

Fonctionnement d’une cordée

Le dispositif repose sur un partenariat entre une « tête de cordée » qui peut être un établissement d'enseignement supérieur (grandes écoles, universités et leurs IUT), un lycée hébergeant des classes préparatoires aux grandes écoles (C.P.G.E.) ou des sections de techniciens supérieurs (STS), et des établissements dits « sources » (collèges et lycées de la voie générale, technologique ou professionnelle).

Reposant sur un réseau de solidarité, ce dispositif s’adresse à des élèves de milieux sociaux modestes, éloignés de l’enseignement supérieur pour des raisons sociologiques et/ou géographiques. Il vise à lever les obstacles psychologiques, sociaux, géographiques et/ou culturels qui peuvent freiner l'accès de ces jeunes aux formations de l'enseignement supérieur et notamment aux filières d’excellence. Il contribue à les aider à construire progressivement un parcours choisi et ambitieux.

Public concerné en priorité

  • les élèves scolarisés en éducation prioritaire ou en quartier prioritaire politique de la ville (QPV) et en particulier dans les cités éducatives ;
  • les collégiens et lycéens de zone rurale et isolée dont les ambitions scolaires se trouvent souvent bridées par l'éloignement des grandes métropoles ;
  • les lycéens professionnels, qui, avec la transformation de la voie professionnelle, doivent pouvoir bénéficier de parcours plus personnalisés et progressifs.

Les nouvelles cordées

À la rentrée 2020, les cordées de la réussite et les parcours d’excellence ont fusionné en un seul dispositif « cordées de la réussite » afin de créer un continuum d’accompagnement de la classe de 4e au lycée et jusqu’à l’enseignement supérieur ou l’insertion professionnelle choisie.

Cadre réglementaire

L’instruction interministérielle du 21 juillet 2020, publiée au BOEN du 27 août donne une nouvelle impulsion aux Cordées de la réussite :

Instruction du 21 juillet 2020 publiée au BO n°32 du 27 août 2020

Les nouvelles cordées de la réussite visent à faire de l'accompagnement à l'orientation un réel levier pour l'égalité des chances. Leur but est de lutter contre l'autocensure, de susciter l'ambition scolaire des élèves par un accompagnement continu dès la classe de 4e, jusqu'au baccalauréat et au-delà. Le suivi progressif en amont des choix d'orientation et dans la durée permettra d'ouvrir les possibles, de donner à chacun les moyens de sa réussite dans l'élaboration de son projet personnel d'orientation quel que soit le parcours envisagé, poursuite d'études dans l'enseignement supérieur ou insertion professionnelle.

Il s'agit d'impulser une nouvelle dynamique afin d'atteindre l'objectif de 180.000 élèves bénéficiaires des cordées de la réussite dès la rentrée 2020 sur le territoire national.

Franchir cette étape suppose de remodeler le dispositif en intégrant les réformes engagées : valorisation de toutes les voies, filières et modalités de formation avec la réforme du lycée d'enseignement général et technologique et la transformation de la voie professionnelle, mise en œuvre d'un accompagnement à l'orientation renforcé avec des heures dédiées dès la classe de 4e et l'appui des régions pour l'information des élèves sur les métiers et les formations, développement de Parcoursup. » Instruction du 21 juillet 2020 publiée au BO n°32 du 27 août 2020.

lire le texte intégral

La charte des Cordées de la réussite

La charte, établie par les ministères qui pilotent le dispositif des Cordées de la réussite, engage l'ensemble des acteurs qui participent au plan national ou local au dispositif des Cordées de la réussite : élèves, étudiants, établissements d'enseignement scolaire encordés et établissements d'enseignement supérieur têtes de cordée, associations, partenaires du monde économique, collectivités territoriales. Télécharger la charte des Cordées de la réussite

Des actions diversifiées et coordonnées pour assurer la continuité de l’accompagnement dès la classe de 4e et la représentation de la diversité des filières

Les modes d'accompagnement proposés doivent aider l'élève à construire jalon après jalon son propre parcours de réussite du collège au lycée et du lycée vers la poursuite d'études dans l'enseignement supérieur ou vers l'insertion professionnelle.

Pour permettre cet accompagnement de l’élève dans la durée, une coordination des actions et des partenariats est à rechercher à tous les niveaux :

  • Entre l’EPLE et l’établissement tête de cordée, autour d’un projet élaboré et porté collectivement par les établissements qui composent le réseau.
  • Entre les EPLE engagés dans une même cordées, par une mise en réseaux notamment collèges-lycée / lycées - lycée à Cpge  / lycée professionnel / lycée à BTS.
  • A l’échelle d’un EPLE, les établissements encordés sont encouragés à tisser des cordées avec plusieurs établissements de l’enseignement supérieur pour élargir les perspectives d’orientation des élèves et répondre au mieux à leurs aspirations tant académiques que professionnelles.  Des liens avec l’ensemble des filières - courtes longues, sélectives/non sélectives, apprentissage/sous statut étudiant- sont aussi à rechercher.

Un référent pourra être identifié afin d’assurer la coordination des actions et des partenariats.

Les missions du référent

Identifié par le chef d’établissement, le référent recevra une lettre de mission et sera rémunéré en IMP.

Les actions proposées aux élèves sont de deux types

Actions d’accompagnement scolaire, éducatif, culturel et social

Elles peuvent prendre plusieurs formes :

  • Aide aux devoirs, au travail autonome, autres aides aux études (recherche documentaire...) ;
  • Compléments de formation : modules de renforcement, stages de vacances pendant l'année, écoles d'été, stages de langue, conférences dans les universités ou les écoles ;
  • Préparations anticipées aux concours d'entrée des grandes écoles ;
  • Ateliers : techniques de présentation de soi, codes et règles de comportements en société, expression orale : « une attention particulière sera portée aux actions d'ouverture sociale et culturelle qui accorderont une place à la prise de parole en public, aux activités orales propres à développer la confiance en soi et à préparer les nouvelles épreuves de terminale (grand oral du bac général ou évaluation du chef- d'œuvre en voie professionnelle ». Instruction du 21 juillet 2020.
  • Actions d’ouverture sociale et culturelle :  acquisition des codes sociaux, aides pour les démarches sociales (hébergement, bourses...) ; sorties culturelles (théâtre, musées, visite de campus des universités ou des écoles).
    « Pour que les cordées de la réussite soient un véritable soutien à l’orientation choisie, on veillera à donner aux élèves l’expérience de la mobilité en leur donnant l’opportunité de découvrir des lieux et des secteurs professionnels différents de leur environnement familier. Il conviendra également de s’appuyer sur l’offre des internats du XXIe siècle, où un accompagnement pédagogique et éducatif de grande qualité sera proposé. On cherchera par ailleurs, par des actions liées à la découverte des métiers, à faire évoluer la représentation de telle filière ou profession chez les élèves et en particulier à lutter contre les stéréotypes de genre ». Instruction du 21 juillet 2020.
  • Des actions à destination des parents sont également menées (réunions d’information, visites des locaux, invitations aux cérémonies d’accueil et de remise des certificats).

Actions de tutorat/mentorat

Le tutorat peut être individuel et/ou collectif. Le lien tissé entre le tuteur et l’élève aide celui-ci à prendre confiance en lui, à découvrir son potentiel et à concevoir un projet poursuite d'études ambitieux et réaliste.

Il peut aussi être proposé aux élèves un parrainage par des professionnels des secteurs public et privé (ouverture du carnet d'adresse, aide à la recherche de stage, projet de carrière encadré par un DRH d'entreprise...).

  • Le tissu associatif – notamment les associations impliquées dans l’accompagnement des jeunes issus de milieux modestes- constitue un appui dans le cadre des partenariats envisageables.
  • Les entreprises locales et branches professionnelles pourront également être sollicitées notamment pour des offres de stages, des actions de tutorat, des visites d’entreprises.

Entrer dans le dispositif des Nouvelles cordées

Rejoindre une cordée en tant qu’«établissement source» (collèges – lycées)

Nouveau ! Des ressources de pilotage et d’animation pédagogiques à destination des chefs d’établissement encordé sont désormais publiées sur Eduscol à l’adresse suivante : https://eduscol.education.fr/2768/ressources-pour-piloter-et-animer-les-cordees-de-la-reussite

Procédure à suivre : Se rapprocher d’une ou plusieurs têtes de cordée existantes. Visualiser le

pour entrer en relation avec les têtes de cordées.

Documents à fournir : aucun.

Calendrier : l’intégration à une cordée est possible tout au long de l’année.

Être porteur d’un projet « Cordées de la réussite » (EPLE, Université, grande école, lycée avec BTS et/ou CPGE...)

Nouveau ! Le guide des Cordées de la réussite sur le site du MESRI. Ce guide a été rédigé à l’attention des têtes de cordées par un groupe de travail composé de représentants d’établissements, de référents académiques, de la DGESCO, de l’ANCT et de l’ONISEP.

Chaque année, les projets de cordées font l’objet d’une campagne de labellisation. Les candidatures sont examinées par un comité de pilotage régional comprenant des représentants de la préfecture de région, de la DRJSCS (Direction régionale de la jeunesse et des sports et de la cohésion sociale), des DDCS (Direction départementale de la cohésion sociale), du conseil régional d’île de France et des trois rectorats des académies franciliennes (Paris, Créteil Versailles).

Les cordées labellisées font l’objet d’un financement par un ou plusieurs des acteurs cités ci-dessus. Toute demande de labellisation ou de renouvellement de labellisation s'effectue par le biais d'un dossier unique de labellisation et de subvention État.

Procédure : la procédure a été publiée à l'adresse suivante : https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/appel-a-projets-2021-2022-cordees-de-la-reussite-idf

Documents à fournir : AAP (voir le modèle 2019-2020 en attente d’actualisation.)

Appel à projet et annexes : télécharger l'appel à projet et les annexes

Date limite de dépôt du dossier : 14 mai 2021

Les dispositifs adossés aux cordées de la réussite

Deux dispositifs complètent les cordées de la réussite au-delà du lycée dans l'enseignement supérieur :

Les Résidences pour la réussite de l'académie de Versailles

Qu'est-ce qu'une "Résidence pour la réussite" ?

Dans le cadre de la démocratisation de l'enseignement supérieur, les résidences pour la réussite proposent à des étudiants de première année inscrits dans un établissement de l'enseignement supérieur de l'académie de Versailles et sélectionnés parmi les étudiants boursiers, un hébergement de qualité associé à un accompagnement éducatif et pédagogique.

Ce dispositif s'inscrit dans la continuité des dispositifs d'égalité des chances de type Cordées de la réussite ou internats de la réussite existant en collège ou en lycée et permettant à des jeunes de s'engager avec succès dans des cursus d'étude ambitieux (licence, CPGE, STS ou IUT).

L'accompagnement éducatif et pédagogique, assuré par des étudiants volontaires, avancés dans leur cursus d'étude et encadrés par un coordonnateur, offre aux jeunes bacheliers, dès leur arrivée :

  • un suivi et une écoute personnalisés, pour les aider dans les démarches de rentrée et dans les moindres soucis de la vie quotidienne ;
  • un soutien pour leur poursuite d'études (organisation du temps de travail, aide aux révisions, aux travaux à rendre...) ;
  • la possibilité de participer à des groupes de travail pour échanger sur les pratiques ;
  • des ateliers de méthodologie (prise de notes, notes de synthèse, dissertation...) ;
  • une programmation culturelle riche et variée (ciné-club, spectacles, concerts, conférences, expositions...).

Où sont-elles situées dans l'académie ?

Les deux résidences pour la réussite sont :

La résidence Olympe de Gouge
27-31 avenue des Lombards
92260 Fontenay-aux-Roses
Plus d'informations sur le site du CROUS

La résidence Neuilly-Roule
41-43 avenue du Roule
92200 Neuilly-sur-Seine
Plus d'informations sur le site de l'ARPEJ

Qui peut postuler ?
Les élèves de terminale, boursiers, ayant un projet construit de poursuite d'études dans l'académie de Versailles.
Les candidatures de lycéens ayant participé à une Cordée de la réussite ou ayant été hébergés sur des places labellisées Internat de la réussite seront prioritaires.

Comment postuler ?

Remplir le dossier de candidature et le retourner impérativement complet et avec les pièces jointes, au secrétariat des élèves de votre établissement, pour le 28 mai 2019.

Le futur étudiant y explicite ses motivations et justifie ses choix.

Le dossier doit ensuite être transmis, selon le calendrier indiqué et la résidence souhaitée, au service gestionnaire correspondant dont les coordonnées sont indiquées.

Parallèlement, le candidat doit faire sa demande de D.S.E. - Dossier Social Étudiant (demande de bourse et de logement), sur le site du Crous, en indiquant un autre choix de logement universitaire, qui pourra lui être attribué au cas où la demande en résidence pour la réussite n'aboutirait pas.

Les classes préparatoires aux grandes écoles en partenariat avec les universités

  • Université de Versailles - Saint-Quentin-en-Yvelines et lycée Descartes de Montigny-le-Bretonneux depuis la rentrée 2008 (CPGE scientifiques).
  • Université de Versailles - Saint-Quentin-en-Yvelines et lycée Jules-Ferry de Versailles depuis la rentrée 2013.
  • Université de Cergy-Pontoise et lycée Jean-Jaurès d'Argenteuil depuis la rentrée 2009 (CPGE scientifiques).
  • Université d'Evry - Val-d'Essonne et lycée Corot de Savigny-sur-Orge depuis la rentrée 2011 (khâgne - hypokhâgne).
  • Université d'Evry - Val-d'Essonne et lycée du Parc des Loges à Evry depuis la rentrée 2010 (CPGE scientifiques).
  • Paris 13 Nord et lycée Monod d'Enghien depuis la rentrée 2010 (hypokhâgne et khâgne).
  • Université Paris-Sud et le lycée L'Essouriau aux Ulis depuis la rentrée 2011 (domaine scientifique).