CNR Éducation "Notre école faisons-la ensemble"

Classe en plein air

Parcourez les initiatives départementales en Essonne

Mise à jour : avril 2024

Faire émerger dans le cadre de concertations locales des initiatives nouvelles fondées sur les besoins constatés par les équipes et de nature à améliorer la réussite, le bien-être des élèves et à réduire les inégalités : tel est l’objectif de la démarche du CNR Éducation - Notre école, faisons-la ensemble voulue par le président de la République.

« Notre école, faisons-la ensemble », c’est :

Une démarche volontaire des équipes éducatives associant l’ensemble des partenaires, notamment les collectivités territoriales compétentes ;

Un travail commun et local destiné à permettre à chaque école ou établissement d’identifier des solutions qui correspondent à sa situation pour améliorer la réussite de ses élèves ;

Une démarche ouverte dans le temps qui peut être initiée par les équipes à tout moment.

Afin de soutenir cette dynamique, les projets peuvent bénéficier d’un soutien financier dans le cadre du Fonds d’innovation pédagogique à hauteur de 500 millions d’euros sur l’ensemble du quinquennat.

Le langage au service de la réussite et du bien-être

L’équipe de l’école maternelle Le Port à Etampes a validé un projet CNR-Éducation axé sur les compétences langagières. Leur objectif pédagogique est que les élèves apprennent à communiquer et qu’ils osent s’exprimer dans un cadre qui favorise le bien-être.

Renforcer le bien être à l’école, les apprentissages fondamentaux en mobilisant les neurosciences et à terme mettre en place un Dispositif  d’AutoRégulation (D.A.R.)

Dans le cadre du CNR-Education, l’école Maternelle Le Petit Nice à Angerville propose de renforcer le bien être à l’école, les apprentissages fondamentaux en mobilisant les neurosciences et à terme mettre en place un Dispositif d’AutoRégulation (DAR).

Vers une école plus écologique, durable et numérique

L'école des Marais à Ballainvilliers souhaiterait s'inscrire dans une démarche de développement durable et aimerait encourager l'éducation à l'environnement (en vue d'obtenir le label E3D). Pour cela, l'équipe enseignante souhaite créer un jardin pédagogique (plantations, récoltes, faire classe dehors, ...)

 

Un jardin part’âgé

Nous nous proposons de lancer un projet « Un jardin part’âgé » impliquant l’amélioration du langage en :

  • Créant un lien intergénérationnel entre les résidents et les élèves par le biais de rencontres, d’activités communes, d’échanges concrets, oraux et écrits,
  • Rapportant aux parents, le contenu de la classe dehors et la nature des échanges avec les résidents.
  • Faire classe dehors, une fois par semaine, dans le parc de l’établissement pour personnes âgées, mitoyen de l’école, offrant un cadre fermé avec des règles, mais plus vaste que la classe, permettant aux élèves de ne pas être sédentaires, de s’impliquer physiquement, faire preuve de curiosité, d’explorer, expérimenter, ressentir.

Le protocole « Pour une entrée sécurisée au CP » permettra notamment de mesurer l’impact de ce projet sur le langage, la compréhension.

Voir la vidéo

Robotique et IA au service des apprentissages

"Dans nos classes, nous pratiquons régulièrement le tutorat entre pairs. Il s’agit pour nous d’une modalité d’enseignement puissante car les élèves (tuteurs et tutorés) en retirent de nombreux avantages. Cependant, l’élève tuteur est souvent plus avantagé par cette modalité d’enseignement. L’idée est donc de permettre à tous d’expérimenter « l’effet tuteur ». C’est là que nous avons décidé d’utiliser un robot humanoïde auprès de qui les élèves pourraient occuper la place de tuteur en lui apprenant à poser des calculs, à expliciter une démarche de résolution de problèmes, à appliquer une règle d’orthographe, ou encore à être en interaction langagière avec lui. Nous souhaitons donc développer les compétences des élèves en les mettant en situation de tuteur du robot NAO, dans un cadre flexible favorisant la diversité des modalités pédagogiques".

Voir la vidéo

Préparer nos élèves au monde de demain : Ferry2.0

 La politique d’éducation prioritaire a pour objectif de corriger l’impact des inégalités sociales et économiques sur la réussite scolaire par un renforcement de l’action pédagogique et éducative dans les écoles et établissements des territoires qui rencontrent les plus grandes difficultés sociales. Le numérique à l’école est un levier majeur pour réduire ces inégalités scolaires, culturelles et sociales. Nous voulons donc nous saisir des différents outils numériques existant pour impulser de nouvelles pratiques pédagogiques au sein de l’école, résolument tournées vers le numérique.

Voir le projet

Partageons la cour

Les objectifs de ce projet d’aménagement des espaces dans les cours en lien avec le PEDT de la mairie sont multiples :

  • Créer des zones différenciées permettant de se reposer ou de se dépenser
  • Développer ses capacités motrices et sensorielles
  • Communiquer, et travailler à l’extérieur
  • Entretenir et enrichir son environnement à travers des actions du programme EDD
  • Amener la nature et des îlots de fraicheur dans les cours.

Voir le projet "Partageons la cour"

On joue ensemble ?

L'idée est de faire évoluer et d'ancrer une habitude de jeu de société en famille. « On joue ensemble ? » veut ouvrir l’école aux parents, créer un lien de confiance et amorcer une co-éducation concrète par le biais du jeu. Partant du constat que beaucoup de familles à des niveaux différents ont des difficultés à faire respecter les besoins fondamentaux des enfants : les horaires de sommeil, la limitation des écrans, le partage de moments langagiers et reconnaissent ne pas penser à utiliser de jeux de société traditionnels, par méconnaissance ou par manque de temps nous voulons offrir un lieu et un temps différent au sein de l’école.
Le projet se déroulera en deux temps :

  • des cafés rencontre entre adultes avec la pratique du jeu hors temps scolaire
  • les familles viennent en classe jouer avec les élèves

Consulter le projet

Faisons vivre la démocratie à l’école en développant la coopération et en apprenant en classe semi-flexible

Développer la classe semi flexible et les débats démocratiques dans l’école favorisera l’autonomie des élèves, la relation de confiance, l’empathie et la compréhension mutuelle entre les élèves, les parents et l’école. Ces pratiques visent une meilleure prise en charge des spécificités de nos élèves, notamment les élèves à Besoins Éducatifs Particuliers, ce qui constitue un enjeu déterminant pour la réussite de tous.

Voir le projet

Développer le bien-être à l école grâce à l'APQ

L’équipe enseignante de l’école élémentaire de Saint-Chéron a souhaité développer le bien-être physique des élèves et leur permettre une activité physique dans des domaines variés afin de répondre à leurs besoins physiologiques. Grâce à un aménagement de la cour, l’équipe enseignante de l’école élémentaire Le Centre de Saint Chéron souhaite proposer à ses élèves des installations inclusives, favorisant la mixité, tout en offrant des zones de calme et de ressourcement.

La cour pour apprendre avec les 5 sens

Le projet de l’école Primaire d’Authon-la-Plaine va permettre à l’équipe de modifier leurs gestes professionnels en faisant classe dehors, de développant le discours langagier à travers des contes et d'intégrer la nature au sein de leur pratique, en développant les 5 sens des élèves.

Voir le projet

Création d’un espace/temps familles

L’équipe enseignante de l’école maternelle Les Cendrières à Limours a proposé un projet permettant de co-construire un espace/temps famille avec et pour les parents.

Développer l’esprit critique à travers les sciences et le théâtre

L’équipe enseignante de l’école élémentaire Parc aux biches à Évry a souhaité travailler sur la problématique du développement de l’esprit critique chez les élèves. A travers des ateliers philosophiques et la mise en place d’un laboratoire scientifique, ce projet vise la réflexion et l’analyse des informations, autant de compétences nécessaires au développement du citoyen.
Voir le projet "Développer l’esprit critique"

Créer un pôle multi-support au service des apprentissages fondamentaux

L’équipe de l’école maternelle Les Saules à Champlan a proposé dans le cadre du CNR un projet visant à développer les compétences en mathématiques et en langue écrite et orale grâce, entre autres, à l’utilisation d’outils numériques.
Accompagnée d’un chercheur pour le pôle mathématiques et d’une conteuse professionnelle pour le langage oral, l’équipe souhaite monter en compétence afin de renforcer l’apprentissage des fondamentaux.

Voir le projet Consulter les actions

"Les enfants ne parlent que de ce qu'ils connaissent"

Le projet de l'école Jules Vallès à Saint Germain-lès Arpajon a pour vocation de faciliter les apprentissages langagiers des élèves. Ainsi, suite à une concertation élargie, l'équipe enseignante avec l'appui de l'ensemble de la communauté éducative va aménager et faire vivre les salles et la cour de récréation pour en faire des milieux propices au développement du langage.
 

Consulter les détails du projet

cAPAcité 2024

Le projet cAPAcité 2024 de la Cité Educative d’Epinay-sous-Sénart en partenariat avec des établissements médicaux sociaux du Val d’Yerres a été présenté et validé en juillet 2023. Il a pour vocation de changer le regard sur le handicap lors de cette année Olympique et Paralympique grâce à la mise en œuvre de différentes actions de sensibilisation.

Groupe scolaire Hélène Boucher à Montgeron

Jardins aromatiques, potager partagés, fresques de Philippe BOULEDOCQUE et "classe du dehors" des projets autour du bien-être à l'école, du partage et du lien entre l'école et les parents d'élèves avec pour ambition première "Ensemble, ouvrons l'école !"

Des espaces que Monsieur le Recteur, Étienne CHAMPION et Madame la Directrice académique de l'Essonne, Pascal COQ ont pu découvrir vendredi 1er septembre 2023, veille de rentrée scolaire.

 

Commission départementale à l'école Carcarsonne de Linas

Mardi 27 juin 2023, la commission départementale s'est réunie afin de valider les projets proposés par les écoles et les établissements scolaires de l'Essonne en présence de monsieur BOURNE BRANCHU, directeur académique des services départementaux de l’éducation nationale de l'Essonne, madame Rachel MEYNENT, Directrice académique adjointe des services de l'éducation nationale de l'Essonne, monsieur JAVOY, adjoint au directeur académique de l'Essonne en charge du 1er degré.

Parmi le projets présentés :

  • Des ateliers mathématiques hebdomadaires à l’école Carcassonne de Linas associant les parents d’élèves, le périscolaire, les enseignants, la Mairie. Investissement des différents espaces de l’école sous l’angle des mathématiques : jeux mathématiques dans la cour, jeux sur table, géométrie, mesures, constructions, problèmes mathématiques.
  • La création de tiers lieux apprenants avec des espaces d’apprentissage et de détente pour apprendre différemment au collège Paul BERT de Savigny-Sur-Orge : une zone de travail en semi-autonomie, une zone « assis-debout » avec des tablettes pour travailler debout, une zone « devoirs faits » et des banquettes.
    91 CNR tiers lieux apprenants
  • Un espace multifonctionnel au lycée POINCARÉ de Palaiseau avec le réaménagement du foyer actuel en différents espaces dédiés de travail, de détente et de libre expression artistique.
  • Un laboratoire de langues à l’école élémentaire de Palaiseau pour favoriser le langage oral, développer l’interaction et l’écoute.
  • Une sensorithèque à l’école maternelle de Saint-Germain-Lès-Arpajon pour développer les sens, la manipulation et le langage en maternelle.
    91 CNR sensoritheque
  • Un espace- temps familles à l’école maternelle Les Cendrières autour du lien école-famille, un lieu qui permettra d’organiser des « cafés parents ».
  • Un espace « Réussite-Excellence-Bien-être » à l’école élémentaire Jean MOULIN de Grigny. Un lieu d’échanges avec les parents, de détente et de travail avec de favoriser la réussite de tous les élèves et d’améliorer le climat scolaire.
  • Un projet « École en entreprise » au lycée Polyvalent d’Henri POINCARÉ en faveur de la lutte contre le décrochage scolaire au bénéfice des élèves du CAP équipier polyvalent commerce. Les élèves pourront bénéficier dans leur formation d’une demi-journée hebdomadaire en immersion professionnelle dans les locaux d’enseignes de la grande distribution avec un tuteur de l’enseigne.  
    91 CNR ecole en entreprise

  

CNR : Présentation du projet Fablab numérique au collège Albert Camus de Brunoy - 17 mars 2023

Dans le cadre du Conseil National de la Refondation « Notre école, faisons-là ensemble », la commission académique de validation des projets soumis au Fonds d’Innovation Pédagogique était réunie au collège Albert Camus de Brunoy pour sélectionner des projets essonniens parmi les onze présentés.

La création d’un Fablab numérique au sein du collège Albert Camus de Brunoy est un projet collaboratif et transverse élaboré conjointement entre les élèves et les différents membres de la communauté éducative mêlant numérique, sciences, nouvelles technologies, design, etc… Une véritable ouverture vers les métiers de la technologie et de l’industrie multipliant les perspectives d’orientation des élèves après la 3ème.


Cette démarche participative permet aux professeurs de mettre en place de nouvelles méthodes d’apprentissage par projet, favorisant la cohésion, l'engagement et le développement des compétences psychosociales des élèves. Ces derniers ont d’ailleurs été force de proposition et de véritables porte-paroles de leur collège lors des réunions de concertation du CNR en octobre dernier dans l’optique d’améliorer le climat scolaire.

Comme l’a souligné madame la rectrice, Charline AVENEL, « l’enseignement conceptuel c’est bien, mais avec un Fablab, la réalisation est très concrète avec un objet fini palpable ».

En effet, le Fablab permettra de concrétiser matériellement les projets que les élèves souhaitent réaliser avec notamment l’installation d’une machine d’impression 3D. Parmi les projets en cours : un bracelet de défense avec système d’alerte sonore à destination des personnes harcelées. En cas de danger, la personne munie du bracelet peut activer le bracelet qui émettra un signal d’alerte et ainsi prévenir les personnes alentour.  Les élèves ont travaillé à l’ensemble des étapes du projet, de la conception du produit à sa production : l’idée, le design, la modélisation, la création d’un prototype, la communication et bientôt sa fabrication concrète.

 

Mise à jour : avril 2024