Concours national de la Résistance et de la Déportation - CNRD 92

Ce concours, vecteur essentiel de transmission de la mémoire, a pour objectif de perpétuer chez les jeunes la mémoire de la Résistance et de la déportation et leur offre l'opportunité d'approfondir leurs connaissances sur des aspects fondamentaux de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale...

Logo CNRD

Le Concours national de la résistance et de la déportation (CNRD) a été créé en 1961 par Lucien Paye, ministre de l'Éducation nationale, à la suite d'initiatives de la Confédération nationale des Combattants volontaires de la Résistance (CNCVR), de la Fédération nationale des déportés et internés de la résistance (FNDIR) et de l'association « Le Réseau du Souvenir » du révérend-père Michel Riquet.

Ce concours, vecteur essentiel de transmission de la mémoire, a pour objectif de perpétuer chez les jeunes la mémoire de la Résistance et de la déportation et leur offre l'opportunité d'approfondir leurs connaissances sur des aspects fondamentaux de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, et de susciter une réflexion civique.

Chaque année, un thème est défini, pouvant faire l'objet d'un travail interdisciplinaire. Ce travail s'appuie souvent sur des rencontres (anciens résistants et déportés, survivants de la Shoah...), des partenariats (associations mémorielles, fondations, ONACVG, Archives nationales, archives départementales, musées de la Résistance et de la Déportation...) et des visites de lieux de mémoire.

Les élèves peuvent s'engager dans ce concours de façon individuelle ou collective. Leur travail est évalué et valorisé à l'échelon académique, puis national.

Le concours est ouvert aux élèves des collèges, des lycées d’enseignement général et technologique, des lycées professionnels et des lycée polyvalents, publics et privés sous contrat d’association avec l’État.

👁️‍🗨️ Lire la suite

Mise à jour : janvier 2023