Livre, écriture-lecture

Domaines culturels et artistiques

L'approche artistique et culturelle de la lecture et de l'écriture donne lieu à des projets divers menés en étroite relation avec l’ensemble des professionnels du livre (éditeur, bibliothécaire, libraire, critique), les écrivains (poètes, auteurs dramatiques, romanciers...), des artistes (comédiens, conteurs, plasticiens, réalisateurs, musiciens...), des scientifiques, enseignants chercheurs, en lien avec des établissements culturels partenaires (bibliothèque, médiathèque, théâtre, musée, etc.).

Domaine à part entière dont les activités se déclinent à travers les lieux de lecture et d’écriture que sont les bibliothèques-médiathèques, les lieux de littérature et les instances de légitimation (MEL , maisons de poésie , universités...), les sites internet et la Web littérature, c’est tout autant un domaine transversal qui associe les disciplines d’enseignement et l’ensemble des champs artistiques et culturels (théâtre, musique, danse, cinéma, arts plastiques...).

Des pratiques spécifiques peuvent également voir le jour pour ce qui a trait à l'écrit journalistique, historique (travail à partir d’archives), philosophique, scientifique, ou encore l'écriture scénaristique, en collaboration avec un ou plusieurs professionnels des domaines concernés.

Les actions trouvent leur terrain d'exercice dans le cadre partenarial des projets d’éducation artistique et culture (en particulier le PACTE, dispositif académique cadre), parcours artistique et culturel d’établissement, accompagnement éducatif, spécialités en lycée... Elles se développent dans le cadre des résidences artistiques territoriales annuelles en établissement scolaire (Drac Ile-de-France/académie de Versailles), des résidences d’auteur en lycée (région Ile-de-France/académie de Versailles), et dans celui des offres culturelles territoriales.

Selon les dominantes, sous-dominantes et priorités choisies, les actions lecture-écriture, au cœur du projet d’établissement et du parcours artistique et culturel de l’élève, articulent enseignement et approche artistique et culturelle de la langue et des lettres ; en atelier, elles associent la pratique artistique, quelle qu’en soit la spécificité, à la lecture des œuvres contemporaines ou plus anciennes qui trouvent là matière à prolonger et approfondir les connaissances et compétences acquises dans les enseignements disciplinaires.

Enfin, les projets qui favorisent l’accès aux langages et à la culture de l’écrit sont source d’innovation pédagogique ; ils constituent un axe de progrès évaluable pour ce qui relève de la lutte contre l’illettrisme, la lutte contre la violence et le décrochage scolaire

Orientations et activités envisagées

Les projets centrés sur les arts du langage, les arts et pratiques littéraires

  • permettent le développement des pratiques de lecture et d'écriture créative. L'écriture créative fait référence à la notion de création littéraire : on distingue l'écriture créative, conduite en relation avec un écrivain ou un artiste et dont le référent se trouve du côté de l'art, de l'écriture d'invention pratiquée au lycée dont le référent est lié à la discipline scolaire, mais les deux sont complémentaires ;
  • favorisent l'appropriation de la culture du livre et de l'écrit, de la littérature contemporaine et du Web littéraire ;
  • facilitent l'accès aux établissements culturels et les relations entre les lieux de lecture : C.D.I., bibliothèques municipales, médiathèques, grandes institutions culturelles de la région parisienne dont la Bibliothèque nationale de France, La maison des écrivains et de la Littérature (MEL), La Maison de la poésie de Paris, La Commanderie-Ecritures contemporaines à Elancourt, mais aussi les théâtres, musées, archives... ;
  •  sensibilisent les élèves aux grandes manifestations culturelles nationales (Paris en toutes lettres, Salons du livre, Printemps des poètes, Nuit de la lecture...), Goncourt des lycéens, Prix littéraire des lycéens et apprentis d’Île-de-France - action proposée par la région Ile-de-France en appui sur la MEL -, concours (écriture, lecture à voix haute…) et autres actions en faveur du livre et de la lecture publique ;
  • amènent l'élève à prendre connaissance des métiers liés à la chaîne du livre et de l'écrit (écrivain, auteur multimédia, bibliothécaire, libraire, éditeur, imprimeur, enseignant, artiste, journaliste...) ; présentent le livre dans son histoire et, le cas échéant, en tant qu'objet artistique (livre d'artiste...) ; induisent des pratiques réfléchies pour ce qui a trait aux nouveaux moyens de communication liés aux nouvelles technologies de l'information et de la communication (web TV, écriture et réseaux sociaux) ;
  • articulent pratiques artistiques, travail sur la langue, écriture critique et appropriation d'une culture artistique et littéraire ;
  • inaugurent des pistes de travail susceptibles de se développer par le biais des écritures multimédia.

Transversalité : « la poésie n'est pas seule » (Michel Deguy) mais au croisement des six grands domaines artistique tels que l'enseignement de l'histoire des arts les définissent (B.O. numéro 32 du 28 Août 2008)

Les projets ayant pour centre de gravité la langue et la forme qu'elle prend à l'écrit, à l'oral, et sur « la toile », mais aussi la littérature et l'ensemble des corpus écrits peuvent impliquer d'autres arts ou d'autres modes de représentation du monde, y compris scientifiques et techniques (arts du son, arts du spectacle vivant, arts du visuel, arts de l'espace, arts du quotidien). Le jeu théâtral pour ce qui a trait au dire du texte, mais aussi les arts plastiques ou la musique. Une réflexion ou un travail approfondi sur l'environnement, le patrimoine, l'objet architectural, une œuvre plastique, plus largement un musée, pourra faire écho à l'œuvre ou à la pratique d'un écrivain ; une pratique comme celle de la danse pourra éveiller chez le professeur de français le désir de porter au-devant des élèves une réflexion sur le rôle du corps et du langage comme expression de la pensée, sur la place que la pensée fait au corps, au rythme, dans les processus d'écriture et de lecture (comme dans les cultures urbaines ou les œuvres performatives de l'immédiat contemporain). Ces approches variées conditionneront alors les pratiques de langues, que l'on qualifiera globalement d'artistiques et culturelles.

Qu'entend-on par démarche artistique ?

L'artistique comme pratique appliquée au langage est pensé comme horizon ou visée à partir de la notion d'écart. Confronté aux usages scolaires, à la manière dont l'école appréhende la langue, l'écart porte à la fois sur les objectifs recherchés, la méthode, les pratiques de l'enseignant et de l'écrivain et, plus généralement, sur la manière dont l'équipe induit le travail de création. On parlera alors de conduite artistique de l'atelier. L'élève en situation devient un chercheur, comme il peut l'être lorsqu'on l'amène à s'inscrire dans une démarche expérimentale d'ordre scientifique. L'artistique conditionne également des modes d'évaluation adaptés aux différentes situations de travail et aux parcours proposés, évaluation dont on réfléchira à la portée formative.
Enfin, la démarche artistique ne saurait se développer sans se confronter à une démarche d'ouverture culturelle, nécessaire à la contextualisation de la pratique, à son étayage progressif sur les fondamentaux de l'histoire des formes et des idées. Elle gagnera à se confronter à d'autres pratiques artistiques, lesquelles permettront aux élèves de dépasser les représentations des œuvres patrimoniales appréhendées à travers le spectre scolaire de l'exercice et de son corrigé.

Qu'entend-on par ouverture culturelle ?

Dans un atelier d'écriture, l'enseignant et l'écrivain font lire et écrire les élèves, ils s'efforcent de mettre en relation les textes réalisés dans l'atelier avec des œuvres littéraires proposées en lecture ou présentées selon diverses modalités. Pour ce qui concerne le roman, l'essai, l'écriture poétique, le texte dramatique..., il convient de permettre à l'élève d'assister à des manifestations publiques, rencontres littéraires, lectures organisées par une bibliothèque (ou les maisons de littérature), émission de radio, performances, représentations théâtrales, toutes choses relevant de ce que l'on désigne par Vie littéraire. La contextualisation du travail en atelier prend alors tout son sens ; elle donne des repères et contribue à réduire l'écart entre les activités liées à la production et celles liées à la réception des œuvres. D'où l'attention portée au développement des écritures critiques, lesquelles prolongent et approfondissent l'activité de lecture. Ecritures critiques qui ne concernent pas seulement les textes, littéraires ou autres, mais peuvent constituer le centre de gravité d'une pratique portant sur d'autres objets artistiques, en prise sur un parcours de découverte culturelle, et en appui sur la programmation d'un théâtre, d'un musée ou d'une structure polyvalente, à l'image du PEAC du lycée Jean-Jacques-Rousseau de Sarcelles en lien avec le Théâtre Gérard-Philippe de Saint-Denis.

Que recouvre au juste l'expression « littérature numérique » ?

A cette question le chercheur Philippe Bootz * répond : « Je préfère parler "des" littératures numériques. Il ne s'agit, en effet, ni d'une technique particulière, ni d'un mouvement littéraire repérable, ni d'une forme esthétique ou d'un nouveau genre qui se démarquerait des autres catégories d'œuvres. Nous pourrions définir la littérature numérique comme un ensemble hétérogène d'œuvres dans lesquelles une question littéraire est mise en forme dans un dispositif numérique ».

Sur le web, le texte assume le fragment, organise sa porosité aux autres formes d'expression en accueillant l'image, le son. Il invite le lecteur, revendique le collectif. Des écritures s'inventent, s'échappent des formes autorisées, éditoriales, pour réactualiser parfois des formes plus anciennes. Les rôles de chacun des acteurs de la chaîne du livre sont déplacés. Pour toutes ces raisons, et surtout parce que désormais se donnent à voir, comme à ciel ouvert, non pas seulement l'œuvre achevée mais une pratique toujours à l'œuvre, l'écriture web vient questionner l'enseignement, renouveler, peut-être, la relation critique qu'il entretient avec la littérature contemporaine. Consulter les archives en ligne du P.N.F. intitulé « Les métamorphoses du livre et de la lecture à l'heure du numérique », organisé par le ministère de l'Education nationale (D.GESCO - I.G.E.N.) à la Bibliothèque nationale de France un P.N.F.

 https://eduscol.education.fr/numerique/dossier/lectures/metamorphoses-du-livre-et-de-la-lectur

PACTE (Projet d’éducation artistique et culturelle en territoire éducatif)

Le projet d’éducation artistique et culturelle en territoire éducatif (PACTE) contribue à la mise en œuvre du parcours d’éducation artistique et culturelle de l’élève défini dans le BOEN N°19 du 8 mai 2013. Le PACTE s'inscrit dans la continuité des dispositifs antérieurs (PEAC, classe à projet artistique et culturel, atelier artistique, atelier scientifique et technique) et dans le respect des enjeux de l'éducation artistique et culturelle. Il est fondé sur le travail interdisciplinaire en équipe et en partenariat, concerne au moins trois classes et peut donner lieu à une pratique artistique, scientifique ou technique conduite en atelier. Le PACTE reflète les axes de travail et la stratégie retenus par le collège ou le lycée dans le cadre du projet d’établissement pour la mise en œuvre du parcours d'éducation artistique et culturelle.

Dispositifs spécifiques académiques et nationaux 

Lectures pour tous

https://www.ac-versailles.fr/programme-d-education-artistique-et-culturelle-lecture-pour-tous-2021-2022-124088

Écrire le travail, écrire les métiers

https://www.ac-versailles.fr/prix-programme-ecrire-le-travail-21-22-123851

Goncourt des lycéens

https://www.education.gouv.fr/le-prix-goncourt-des-lyceens-7637

Jeunes en librairie

https://www.education.gouv.fr/bo/21/Hebdo10/MICA2101038C.htm

Prix littéraire des lycéens et apprentis d’Île-de-France

https://www.m-e-l.fr/fiche-education-artistique.php?id=20

Leçons de littérature

https://www.m-e-l.fr/medias/APPEL%20CANDIDATURES(1).pdf

Actualités partenariales

Ressources et projets

Formations

La sensibilisation aux littératures contemporaines et à la création requiert une sensibilisation préalable, de même que le travail en équipe et en partenariat, c'est pourquoi il est important de participer aux formations proposées par la DAAC.

 https://padlet.com/daacversailles/ecriturelecturelivrepoesie

Mise à jour : octobre 2021