Cinéma - audiovisuel

Domaines culturels et artistiques

L'image est présente dans l'environnement des jeunes, sous des formes variées et avec des statuts divers. Au quotidien, ils en produisent, en voient, en reçoivent et en manipulent sur différents écrans. Il revient à l'école de prendre en compte cette réalité afin de guider les élèves vers des pratiques culturelles et artistiques, sources de références qui leur permettront de développer une réflexion et un regard critique sur la production cinématographique et audiovisuelle qui les entoure. Parmi toutes les entrées possibles, le cinéma est un espace privilégié pour la découverte d'un art et d'un mode d'expression et pour se construire un regard sur le monde.

Dans le domaine du cinéma et de l'audiovisuel, la Délégation Académique à l'éducation Artistique et à l'action Culturelle (DAAC) travaille avec de nombreuses salles de cinéma d'Ile-de-France, salles de proximité, ou lieu de référence au plan national, tel que la Cinémathèque Française.

Des dispositifs nationaux déclinés au plan départemental ou régional permettent à plus de 32 000 élèves de l'académie de Versailles de découvrir chaque année en salle des films du patrimoine ou de cinématographies peu diffusées.
La DAAC donne également la possibilité aux enseignants et aux élèves d'être associés de façon privilégiée aux temps forts de la programmation de ces structures culturelles (festivals, expositions, programmations spécifiques).
Des professionnels du cinéma et des universitaires accompagnent en classe des élèves dans des projets qui mettent en jeu une pratique artistique et culturelle.

  • Enseignement

Le cinéma et l'audiovisuel est un des sept enseignements artistiques proposés aux lycéens de la voie générale et technologique, au titre d'un enseignement de spécialité en série littéraire (5 heures hebdomadaires) et d'une option facultative dans toutes les séries (deux heures hebdomadaires).

15 lycées de l'académie de Versailles proposent cet enseignement ("facultatif" et série "L"). L'enseignement partenarial est mené conjointement par un enseignant et des professionnels du cinéma, dans le cadre d'un projet global élaboré avec une salle de cinéma.

L'enseignement est co-suivi par l'inspecteur pédagogique régional (I.A.-I.P.R.) chargé du cinéma-audiovisuel, la DAAC et la Direction Régionale des affaires Culturelles (DRAC) qui finance le partenariat.

Depuis deux ans, les enseignants peuvent obtenir une certification complémentaire en cinéma-audiovisuel. Elle valide des connaissances dans le domaine du cinéma, un niveau de réflexion critique sur cet art et des compétences dans le domaine de la pédagogie du cinéma, notamment une conscience des enjeux partenariaux de la démarche.

L'examen est constitué d'une épreuve orale de trente minutes maximum constituée d'un exposé du candidat et d'un entretien avec le jury.

  • Le projet d’éducation artistique et culturelle en territoire éducatif (PACTE)

Le projet d’éducation artistique et culturelle en territoire éducatif (PACTE) contribue à la mise en œuvre du parcours d’éducation artistique et culturelle de l’élève défini dans le BOEN N°19 du 8 mai 2013. Le PACTE s'inscrit dans la continuité des dispositifs antérieurs (PEAC, classe à projet artistique et culturel, atelier artistique, atelier scientifique et technique) et dans le respect des enjeux de l'éducation artistique et culturelle. Il est fondé sur le travail interdisciplinaire en équipe et en partenariat, concerne au moins trois classes et peut donner lieu à une pratique artistique, scientifique ou technique conduite en atelier. Le PACTE reflète les axes de travail et la stratégie retenus par le collège ou le lycée dans le cadre du projet d’établissement pour la mise en œuvre du parcours d'éducation artistique et culturelle.

  • Formations

Formations qui accompagnent les dispositifs "Collège au cinéma" et "Lycéens et apprentis au cinéma" :

  • Les formations "Collège au cinéma" sont départementales. Chaque département propose plusieurs modules : des ateliers d'analyse et des formations dans les salles de cinéma, dans le cadre de festivals, se complètent pour permettre aux enseignants de se construire un parcours de formation ;
  • "Un deuxième siècle de cinéma". Cette formation est constituée de deux modules proposés au choix des enseignants : un module se déroule à la Cinémathèque Française, en appui sur la première exposition de la saison ; un deuxième module proposé par l'Association des Cinémas de Recherche d'Ile-de-France permet d'approfondir une réflexion sur une question de cinéma à partir de la projection d'oeuvres et avec des universitaires et des professionnels du cinéma.

Les formations proposées par la Daac.

  • Accompagnement éducatif

Télécharger le document sur l'accompagnement éducatif cinéma-audiovisuel.

  • Dispositifs d’éducation au cinéma et aux images en temps scolaire

Grâce au partenariat des ministères en charge de l’Education nationale et  de la Jeunesse, de l’enseignement agricole et de la Culture, du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) ainsi qu’au soutien des collectivités territoriales, la France bénéficie d’une forte politique d’éducation au cinéma et aux images en temps scolaire à travers trois dispositifs : École et cinéma (créé en 1994), Collège au cinéma (créé en 1989) et Lycéens et apprentis au cinéma (créé en 1998), dont l’objectif premier est de faciliter l’accès du plus grand nombre d’élèves à la culture et l’écriture cinématographiques dans une volonté d’égalité entre tous les territoires.

Les enseignants, directeurs d’école et chefs d’établissements volontaires emmènent leurs élèves, à partir de la grande section de maternelle jusqu’à l’issue du secondaire, découvrir tout au long de l’année scolaire au moins trois oeuvres cinématographiques lors de projections organisées spécialement à leur intention dans les salles de cinéma.

Les oeuvres projetées en salle de cinéma sont inscrites dans le catalogue de films sélectionnés en fonction de la tranche d’âge des élèves.

Fort de l’accompagnement pédagogique conduit par les enseignants et les partenaires culturels, les élèves acquièrent les bases d’une culture cinématographique. Les professeurs participants ont accès à des formations dédiées (analyse filmique ou thématique, approches culturelles, ateliers pratiques, etc.), ainsi qu’à des ressources pédagogiques pour faciliter l’accès de leurs
élèves aux oeuvres.
Actions phares de la politique d’éducation aux images en France, ces trois dispositifs nationaux d’éducation artistique et culturelle sont aussi les plus importants par le nombre d’élèves concernés : en 2020, ce sont près de 15% des élèves, soit 1,8 millions d’entre eux, issus de la quasi-totalité du territoire, qui ont pu y participer.

Objectifs pour les élèves

Ces trois dispositifs visent à :

  • aborder le cinéma en tant qu’art pour contribuer à l’éducation artistique et culturelle des élèves et apprentis ;
  • découvrir et partager collectivement en salle de cinéma des oeuvres cinématographiques;
  • rencontrer des professionnels du cinéma et d’autres domaines ;
  • favoriser une pratique artistique et culturelle autant que possible (ateliers de réalisation, de programmation, d’écriture de critiques et web radio, etc…)


Ces actions contribuent à la formation générale des élèves. Elles facilitent plus spécifiquement une meilleure compréhension des images en permettant :

  • de faire découvrir au plus grand nombre le patrimoine cinématographique et la création contemporaine ;
  • d’éveiller la sensibilité et la créativité des élèves à travers le plaisir du cinéma ;
  • de leur permettre d’affirmer leur goût personnel et d’apprendre à le partager ;
  • de mobiliser les ressources du cinéma pour concourir aux apprentissages et au développement personnel des élèves ;
  • de favoriser la découverte de l’altérité et la compréhension du monde ;
  • de développer leur esprit critique et leur jugement en tant que jeune citoyen ou citoyenne ;
  • de comprendre, analyser et contextualiser les images, compétences essentielles dans notre société contemporaine ; de développer des références interdisciplinaires autour d’oeuvres culturelles ;
  • de les sensibiliser à la lutte contre le piratage ;
  • de leur rendre familière la fréquentation des salles de cinéma et d’affirmer ainsi leur rôle culturel et social ;
  • d’expérimenter la dimension collective de la découverte d’un film en salle.


Ces actions contribuent à la progression des élèves au fil de leur scolarité en s’articulant comme suit :

  • Avec École et cinéma, les enfants découvrent et identifient le 7ème art (la salle de cinéma, le grand écran, les émotions…) ;
  • Avec Collège au cinéma, les élèves découvrent et identifient les genres, les registres et la diversité culturelle des cinématographies ;
  • Avec Lycéens et apprentis au cinéma, ils deviennent de futurs spectateurs avertis et des jeunes cinéphiles, capables de reconnaître un auteur et la spécificité de son geste ou d’une écriture cinématographique.


Pour les enseignants, participer à ces actions permet également de développer ou d’approfondir des objectifs de connaissance et de compétence inscrites dans les programmes disciplinaires, notamment en intégrant la culture cinématographique au sein de leur enseignement.

Collège au cinéma

Collège au cinéma

Mise à jour : janvier 2022

Collège au cinéma est présent dans 3 départements de l'académie: l'Essonne, les Hauts-de-Seine et le Val-d'Oise. Chaque année 30 000 élèves, accompagnés par 1000 enseignants voient en salle trois films choisis par un comité de pilotage départemental dans un catalogue national constitué par le C.N.C. Les enseignants bénéficient d'une formation inscrite au Programme Académique de Formation (PAF) qui leur permet d'approfondir leur connaissance du cinéma et de monter dans la classe des projets en appui sur les films de la programmation annuelle, ou plus largement sur le cinéma.

Dans les Yvelines

En Essonne

Dans les Hauts-de-Seine

Dans le Val-d'Oise

Lycéens et Apprentis au cinéma

Lycéens et Apprentis au cinéma 2021 - 2022

Mise à jour : janvier 2022

Lycéens et apprentis au cinéma est présent en Ile-de-France depuis 2003.
Les élèves peuvent voir en salle de cinéma trois à quatre films choisis dans le catalogue national du C.N.C. Tous les enseignants bénéficient d'une formation et les lycéens peuvent rencontrer dans la classe des universitaires qui approfondissent avec eux la réflexion sur les films de la programmation.

Mise à jour : janvier 2022