Trois nouvelles cités éducatives : Visite de la Secrétaire d’État chargée de l’Éducation prioritaire

Trois territoires de l’Essonne ont obtenu le label « Cités éducatives » en ce début d’année. Pour l’occasion, Mme la Ministre s’est rendue à Ris Orangis à la rencontre des acteurs à l’origine de projets fédérateurs.

Ris Orangis, Épinay-sous-Sénart et le projet commun porté par Sainte-Geneviève-des-Bois, Saint-Michel-sur-Orge et Fleury-Mérogis rejoignent en ce début d’année, les territoires de l’Essonne déjà labellisés « Cités Éducatives » : Corbeil-Essonnes, Évry-Courcouronnes, Grigny.
Le label « Cités Éducatives » permet à ces territoires de bénéficier de financements supplémentaires de l’État pour soutenir les initiatives publiques et privées en faveur de la réussite scolaire et professionnelle des jeunes de 0 à 25 ans issus des quartiers prioritaires. La labellisation permet de reconnaître l’ensemble des actions collectives déjà engagées au sein de ces territoires. Les cités éducatives rassemblent autour de l’éducation des jeunes, l’École, les familles, la collectivité territoriale et les acteurs associatifs intervenant dans le champ éducatif.    

L’école : premier levier en faveur de l’égalité des chances.

Mme Elimas s’est rendue ce lundi 7 février 2022 au sein de l’école élémentaire « Moulin à vent » à Ris Orangis afin d’observer les dispositifs mis en place pour favoriser l’égalité des chances et favoriser la réussite de tous les élèves.

Placée en éducation prioritaire, l’école Moulin à vent compte 6 classes de CP et 6 classes de CE1 dédoublées dans le cadre du dispositif 100% réussite à l’école. Dans ce cadre, les enseignants bénéficient d’une formation et d’un accompagnement en français et en mathématiques renforcés leur permettant la mise en œuvre de nouvelles pédagogies et d’organisation de classes dites « flexibles ». Les enseignants collaborent conjointement à l’élaboration de progressions et d’outils harmonisés entre la maternelle et l’élémentaire.


Dans les classes dédoublées, la dizaine d’élèves travaillent dans le calme et la sérénité. Certains en autonomie dans les différents espaces dédiés de la classe flexible et d’autres avec l’enseignante qui mène les apprentissages fondamentaux (lire, écrire, compter) par groupes de besoin.

« Je vis pleinement mon métier d’enseignante depuis sa prise de fonction en classe dédoublée» a confié l’enseignante de CP lors d’un temps d’échange avec la Secrétaire d’état et la Rectrice de l’Académie de Versailles. « Avant avec un CP à 27 élèves, j’avais beaucoup de frustrations » : manque de temps et de disponibilité, en particulier en direction des élèves à besoins.

Au-delà des classes dédoublées en CP et CE1, l’ensemble de l’équipe pédagogique du groupe scolaire travaille conjointement pour soutenir les élèves par la mise en place d’un emploi du temps permettant des séances décloisonnées par groupes de besoin. Le dispositif de classes dédoublées devrait ouvrir prochainement en classe de CM1.

Ris Orangis : toute une communauté éducative mobilisée en faveur de la réussite à l’école et de la lutte contre le décrochage scolaire


Deuxième temps fort de la journée, Mme Élimas a pu échanger avec l’ensemble des acteurs de la commune, intervenants dans le champs éducatif : la collectivité, l’école, les associations et les familles.


En effet, à Ris Orangis de multiples acteurs collaborent et travaillent ensemble afin d’offrir aux familles les conditions optimales pour la réussite scolaire et l’Insertion professionnelle des jeunes, que ce soit à l’école mais aussi sur les temps périscolaires et extrascolaires :

  • L’association « Génération femmes Rissoises » propose de se faire l’interprète pour faciliter la communication entre les familles allophones (qui ne parlent pas français) et l’école.
     
  •  « Sport dans la ville », offre aux enfants et aux jeunes, des Infrastructures sportives et des séances de sport en complément du dispositif « 30 minutes d’activité physique quotidienne » impulsé par le Ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports. Un ramassage scolaire est offert par une association de rugby pour faire découvrir aux élèves les valeurs éducatives véhiculées par ce sport telles que le respect, l’engagement, l’esprit d’équipe et le savoir-être. Une autre association "ProVélo91" propose aux enfants d’apprendre à faire du vélo dans la ville en autonomie et en toute sécurité.
     
  • Conformément au dispositif Éducation nationale, des petits déjeuners sont offerts aux élèves pour soutenir les familles les plus fragiles et lutter contre la précarité alimentaire.
     
  • Sur le plan culturel, plusieurs associations favorisent l’accès à la culture et aux sciences avec « Planet sciences », une association autour des arts du cirque, le dispositif "École au cinéma", etc…
     
  • La start-up « Meet in class » propose du CP à la terminale, du soutien scolaire en renfort des dispositifs nationaux « Vacances apprenantes » et « Devoirs faits » au collège.

La labellisation « Cités Éducatives » va permettre d’enrichir l’ensemble des initiatives éducatives en faveur des jeunes et de mutualiser les ressources autour de l’éducation des jeunes et de leur réussite scolaire et professionnelle.

 

Mise à jour : mars 2022