Toute l'actualité de la DSDEN 95

Partager cette page

Des actions alternatives et innovantes pour le stage de découverte des élèves de troisième
Politique éducative

En raison du contexte sanitaire et économique, le traditionnel stage de 3e est devenu facultatif pour l’année 2020-2021. Il demeure recommandé pour les bénéfices apportés dans le parcours de l’élève, l’occasion de réinventer la pratique pour que la majorité vive cette étape de découverte professionnelle.

Chaque année pour les élèves de troisième, la recherche de ce stage d’observation en milieu professionnel peut représenter une difficulté de concrétisation. Dans un contexte de crise sanitaire et économique, de nombreuses entreprises ont été contraintes de revoir leur organisation en maintenant leur engagement.

Dans ces conditions, trouver un stage d'observation devenait encore plus compliqué qu'habituellement. C’est pourquoi le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports a finalement décidé de le rendre facultatif pour l'année 2020/2021.
Néanmoins, ce temps fort de scolarité est une étape recommandée pour les élèves, que ce soit pour leur autonomie ou leur orientation. Le stage de 3e donne à l'élève l'occasion de découvrir le monde économique et professionnel, de se confronter aux réalités concrètes du travail et de préciser son projet d'orientation. Cette séquence bien que maintenue a été rendue facultative et des initiatives ont été mises en œuvre pour soutenir les établissements et leurs élèves.


Initiatives et partenariats pour les élèves

Si la plupart des élèves ont pu maintenir leur stage dès le mois de décembre, d’autres pourront être initiés à des séquences en établissements jusqu’au mois d’avril 2021.

Au regard de cette situation complexe, la mission départementale « éducation – économie » soutient les équipes pédagogiques dans une proposition d’observations professionnelles renouvelée tant sur les thématiques que sur la forme.

Des exemples innovants :

  • Rencontres et échanges en distanciel avec des professionnels de grandes entreprises ;
  • Sensibilisation aux métiers du numérique ;
  • Myfuture & moi dans 10 ans : semaine de présentation des métiers de l’alimentation.


* Au collège Louise Weiss de Cormeilles-en-Parisis

Des initiatives en établissements :


Dans cette dynamique, une matinée d'échanges entre élèves et professionnels a été organisée avec la ville de Jouy-le-Moutier le mercredi 10 mars, ouvrant la réflexion à l'orientation. 

  • Au collège l'Ardillière de Nézant à Saint-Brice-sous-Forêt, une semaine de l'orientation a été adaptée pour les élèves :
    description du projet ayant impliqué l'équipe éducative, des partenaires associatifs, mise en place du module "Speed Meeting" initié par le Conseil départemental du Val-d'Oise, ...

  • Au collège Le Petit Bois à Pierrelaye, constatant que près de trente élèves ne pouvaient accéder à un stage d'observation professionnel, l'établissement s'est mobilisé pour élaborer la première édition de " La semaine des entreprises".
    Du 8 au 12 février, dix conférences thématiques ont été organisées en présentiel et en visio grâce à des intervenants extérieurs. Prolongeant l'initiative d'orientation, ces conférences ont été enregistrées afin de proposer leur contenu au CDI, à présent consultable pour toutes les classes. Dans un esprit de tutorat, par groupe de six élèves, une attention particulière a été placée pour concrétiser la rédaction d'une synthèse de stage qui sera soutenue le 16 avril dans le cadre du contrôle continu. Les professeurs ont également approfondi les acquis des conférences afin de guider la réflexion du projet d'orientation pour chaque élève. Démarche inédite et appréciée par les parents d'élèves, nul doute que l'expérience sera renouvelée.
en présentiel en visio : les métiers de l'armée présenté par Le Général Georges Strub

Des prêts de matériels par les entreprises du Val-d'Oise

Cette initiative a été ouverte pour lutter contre la fracture numérique, de nombreuses entreprises soutiennent les apprentissages par des dons ou des prêts de matériels pour les établissements.

C'est dans cette impulsion que le collège Victor Hugo de Sarcelles a bénéficié d'un prêt de 25 portables afin de pouvoir organiser les séquences d'observation professionnelles requises pour les élèves de 3e.

Ainsi, du 25 au 29 janvier, ces collégiens ont pu participer activement à "une semaine de stage pas comme les autres" organisé avec le concours de l'association "Tous en stage".


Une opportunité saisie par les élèves comme une véritable chance et remerciée par l'établissement par une rétrospective vidéo.

Depuis un an, la complexité des recherches de stage est soutenue par la mission départementale « éducation – économie ». Afin de limiter les effets de cette crise, des actions concrètes visent à accompagner les établissements dans leurs initiatives.



Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France