Inscrivez-vous aux concours de recrutement d'enseignants

 

Toute l'actualité de la DSDEN 95

Partager cette page

Les ministres Jean-Michel Blanquer et Sophie Cluzel à la rencontre des acteurs du service de l'école inclusive du Val-d'Oise
Evénement  - 30/08/2019

Le Ministre de l'Education nationale et la Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées étaient ce jeudi 29 août 2019 dans le Val-d'Oise pour suivre sur le terrain, la mise en œuvre d'un service départemental de l'école inclusive.

« Est-ce que mon enfant va bien avoir sa place à l'école ? A-t-il sa place en ULIS ? Son accompagnant sera-t-il là ? (...) »

Pour répondre à ces questions, le gouvernement a chargé les services déconcentrés de l'Education nationale de chaque département, de créer pour la rentrée 2019 un service dédié à l'inclusion scolaire, intégrant une « cellule d'écoute pour les parents, enseignants et toutes personnes accompagnant un élève en situation de handicap ».

Pour faire le point sur la mise en oeuvre de ce nouveau service au plus près du public, le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer et la secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel se sont rendus jeudi 29 août 2019 dans le Val-d'Oise, à la rencontre des acteurs départementaux (personnels ASH / DSDENMDPH, partenaires...) qui travaillent en synergie et poursuivent les mêmes objectifs : améliorer la scolarisation des élèves en situation de handicap et promouvoir l'école inclusive.

Des familles d'élèves en situation de handicap étaient également au rendez-vous pour témoigner de leurs besoins et des difficultés rencontrées tout au long du parcours scolaire de leurs enfants. 

"La place donnée aux parents d'élèves en situation de handicap -qui connaissent les besoins de leurs enfants- est importante et reconnue. À ce titre, les mesures prises pour l'école inclusive prévoient des réunions entre les parents et les accompagnants." indique  Hervé Cosnard, Directeur académique du Val-d'Oise (IA-DASEN).

 Aucune personne ne doit rester sans solution 

Visite de la cellule d'accueil et d'écoute à la DSDEN95

Affiche cellule accueil et écoute

La cellule valdoisienne basée à la DSDEN95 est fonctionnelle depuis juin 2019. Elle vise le meilleur accueil possible des familles et une simplification des démarches. Le mot d'ordre : "Aucune personne ne doit rester sans solution", dixit Jean-Michel Blanquer.

Avec une adresse courriel (ecoleinclusive95@ac-versailles.fr) et un numéro départemental spécifique attribué (01 79 81 20 44 ouvert de 9 heures à midi et de 14 heures à 17 heures), ce service public gratuit se veut au plus près du terrain, avec l'objectif d'informer les familles sur les dispositifs existants et nouvellement mis en place, de répondre sur le dossier en cours de l'enfant dans les 24 heures et de relayer les points de difficulté pour un traitement rapide de la situation.

Un système « plus performant » donc, basé sur « la proximité », puisque "l'inspection académique locale a alors toutes les billes en main pour pouvoir donner des indications sur l'avancée de la situation et faire le lien avec les MDPH en cas de besoin. En étant au cœur du territoire, on gagne énormément de temps.» assure Sophie Cluzel, la Secrétaire d'état.

"La cellule d'accueil et d'écoute sera renforcée à partir de la rentrée jusqu'aux congés d'automneCe numéro unique nous permet de centraliser les demandes et de les suivre plus efficacement." précise Isabelle Kerebel, inspectrice ASH (Adaptation et Scolarisation des élèves Handicapés) sur le département.

En complément du numéro national

La cellule d'écoute locale est un dispositif qui, pour rappel,  vient en complément du numéro historique national Aide handicap école (0 800 730 123, gratuit, du lundi au vendredi, de 9h à 17h), qui agit en coordination globale. Il devrait également permettre d'avoir accès aux statistiques nationales des appels. « Un élément très important puisque nous sommes toujours dans l'évaluation de la politique et le suivi », ajoute la Secrétaire d'état.

---

Recrutement d'AESH (Accompagnant d'élèves en situation de handicap)

6 762 élèves en situation de handicap seront scolarisés à cette rentrée dans le Val-d'Oise, contre 3 244 il y a dix ans. « Le dispositif donne une valeur ajoutée à ce qui se faisait déjà dans le département pour la prise en charge », indique Hervé Cosnard, le Directeur académique du Val-d'Oise. Parmi eux, 4 429 doivent disposer d'un accompagnement.

"Nous disons à l'élève : avant tu attendais d'avoir un AESH pour aller à l'école, maintenant tu vas à l'école, un AESH t'attend", lance le ministre  Blanquer (voir la vidéo ci-dessous).

Pour cela, la DSDEN95 a lancé au printemps dernier, une grande campagne de recrutement d'AESH. Longtemps en contrats aidés,  leur statut évolue. Les AESH sont recrutés sur critères de qualification professionnelle (ou par transformation d’un contrat aidé) en CDD de trois ans renouvelable une fois, avant un CDI. 

Ils sont des acteurs-clés qui contribuent à la mise en place d’une École pleinement inclusive, pour offrir à chaque élève, de la maternelle au lycée, une scolarité adaptée à ses besoins.

---

Création de Pôles inclusifs d'accompagnement localisé (PIAL)

 Le Ministre Blanquer s'est également félicité des avancées du Val-d'Oise dans la mise en place de PIAL puisque le département est préfigurateur depuis 2018 avec le PIAL interdegré de Garges-lès-Gonesse auquel participent l'école Anatole-France, le collège Paul-Eluard et le lycée Arthur-Rimbaud.

Un PIAL (Pôle Inclusif d'Accompagnement Localisés) est essentiellement une nouvelle forme d'organisation du travail des AESH (Accompagnants d'élèves en situation de handicap) qui doit permettre de mieux répartir et coordonner leurs interventions (aides humaines, pédagogiques, éducatives et à terme, thérapeutiques) en fonction des besoins et des emplois du temps des élèves concernés.
Il est un regroupement d'écoles et/ou d'établissements, à l'échelle d'une circonscription, d'un EPLE (Etablissement Public Local d'Enseignement) ou d'un territoire déterminé. La mise en place des PIAL se fera progressivement, de manière équilibrée, sur tout le territoire.

A la rentrée 2019, le Val-d'Oise comptera 56 PIAL répartis sur l'ensemble du territoire valdoisien.

Intervention de M. Blanquer et de Mme Cluzel

En savoir plus
Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France