Toute l'actualité de la DSDEN 95

Partager cette page

Journée nationale "Les sciences de l'ingénieur au féminin"
Politique éducative

Jeudi 29 novembre avait lieu la 6ème édition de la journée des sciences de l'ingénieur au féminin.

L'objectif de cette journée est de sensibiliser les jeunes filles élèves en secondaire aux cursus et métiers scientifiques. En effet, si elles sont souvent aussi armées (voire plus) que leurs homologues masculins pour ce type d'études, souvent elles s'en détournent en raison de préjugés culturels...

Pas moins de 13 établissements du Val-d'Oise participaient à l'opération :

Établissement Commune Effectifs Niveaux
Collège Claude Monet Argenteuil 20 élèves troisième
Collège Charles François Daubigny Auvers-sur-Oise 20 élèves troisième
Collège Moulin à Vent Cergy 90 élèves quatrième, troisième
Lycée général et technologique Galilée Cergy 20 élèves seconde, première, terminale
Lycée Notre Dame de La Providence Enghien Les Bains 50 élèves seconde, première, terminale
Lycée Polyvalent Gustave Monod Enghien Les Bains 80 élèves seconde
Collège L'ardillière de Nézant Saint-Brice-Sous-Forêt 70 élèves troisième
Collège Le Parc Saint-Ouen-L'aumône 66 élèves quatrième, troisième
Lycée polyvalent de La Tourelle Sarcelles 20 élèves seconde, première, terminale
Collège Victor Hugo Sarcelles 20 élèves troisième
Collège Langevin-Wallon St-Gratien 90 élèves troisième
Collège La Bussie Vauréal 55 élèves troisième
Collège Roland Vasseur Vigny 40 élèves troisième

Dans tous ces établissements, des bénévoles des associations Elles bougent et de l'UPSTI (Union des Professeurs de Sciences et Techniques Industrielles) intervenaient auprès des jeunes filles pour faire valoir les métiers scientifiques et industriels, et les cursus y conduisant...

Zoom sur Vauréal...

Au collège La Bussie de Vauréal, Catherine Fel, ingénieure à Valeo Siemens et bénévole de l'association Elles bougent, a passé l'après-midi avec deux classes de troisième de Sandra Barlemont, professeur de mathématiques... ou plus exactement, avec la partie féminine de ces classes. En effet, leurs homologues masculins suivaient pendant ce temps les cours habituels, qu'ils étaient chargés ensuite de leur rapporter.

Dans un premier temps, elle leur a exposé les grandes lignes de son parcours de formation et d'évolution professionnelle.

Après la récréation, les élèves étaient invitées à se regrouper par 4 ou 5, et à imaginer collectivement un "objet du futur", auquel elles devaient attribuer un nom et un prix ; lister les domaines et les matériaux intervenant dans sa fabrication, et enfin présenter le résultat de leurs travaux devant la classe.

Un résumé très accéléré, on l'aura compris, du processus de conception d'un avant-projet, avec toutes ses étapes...

Les 6 groupes se sont prêté au jeu, concevant en un temps record un dressing dont les jets d'air judicieusement dirigés vous habillent sans effort, un air board propulsé par réacteur, une boîte polymorphe capable de se transformer en objet de son choix, des lunettes-implants pour aveugles... ou encore un étonnant moyen de transport à bretelles, qui déploie ses ailes sur commande et vous conduit où vous voulez grâce à son GPS intégré.

Quelques images de cette séance de remue-méninges...

En savoir plus...

Le site de l'opération Les sciences de l'ingénieur au féminin

Le site de l'association Elles bougent

Le site de l'Union des Professeurs de Sciences et Techniques Industrielles

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France