Partager cette page

Les élèves de deux lycées et deux collèges du Val-d'Oise étaient conviés à l'hommage solennel de la Nation à Simone Veil
Evénement

Les lycées Charles de Montesquieu d'Herblay et Jean-Jacques Rousseau de Montmorency, ainsi que les collèges Jean-Moulin d'Arnouville et Simone-Veil de Pontoise étaient conviés à la cérémonie d'hommage solennel durant laquelle Simone Veil et son époux Antoine étaient accueillis au Panthéon.

Simone VeilChacun des établissements a été contacté pour des raisons différentes. Ainsi, le lycée Jean-Jacques-Rousseau a fait cette année un important travail de mémoire sous l'égide de Cécile Colin, professeure d'histoire, associant la population locale, en partenariat avec le mémorial de la Shoah. Une classe du lycée a notamment  fait le déplacement à Auschwitz.

Le collège Jean-Moulin, quant à lui, est en partenariat depuis trois ans avec le Panthéon, dans le cadre de la formation d'ambassadeurs de la laïcité. Les délégués de quatrième et de troisième qui participaient à cette formation ont restitué leurs travaux dans les classes, et le travail s'est poursuivi par la création d'un diaporama sur le thème de la laïcité.

Au lycée Charles de Montesquieu, c'est le travail de toute une année de la première S2, soutenu par l'audace du professeur de lettres Julien Coutant, qui a payé à long terme : vendredi soir, les 33 élèves recevaient un appel de l'Elysée pour venir s'asseoir à la tribune présidentielle... Leur important travail (500 textes, une bande dessinée, des propositions de discours), communiqué au fil du temps au cabinet de l'Elysée, a été reconnu et par ailleurs publié aux éditions "Mazette" : on ne saurait mieux dire ! Publications que les élèves ont pu remettre en mains propres aux fils de madame Veil, Jean et Pierre-François, au sein même du Panthéon.

Les mots pour le dire

"cérémonie", "hommage", "honneur", "commémoration", "respect", "joie, "fierté", "prestige", "historique", "spectaculaire", "inimaginable"... ce sont les mots qui viennent aux collégiens et à leurs professeurs, en route pour la rue Soufflot... mais aussi "soleil" (qu'on espère) et "chaleur" (qu'on redoute). Car le ciel limpide et le soleil terrible ont inscrit cette journée dans les corps, les coeurs et les mémoires...

Au terme de la cérémonie, Yacob, Ange ou Sofia se déclaraient impressionnés par la mise en scène, le temps mis par le cortège pour remonter la rue... galvanisés par l'exemple de Simone Veil, qui "s'est battue pour nous et pour les femmes". Emus par le discours présidentiel qui "racontait l'histoire de madame Veil en même temps qu'une partie de l'histoire de la France"...

Enfin, on n'oubliera pas l'inauguration du collège Simone-Veil de Pontoise, en septembre 2017, au cours de laquelle Jean Veil est venu nous parler de "Maman" (voir le lien vers l'article et les vidéos) dans un témoignage aussi ému qu'émouvant. Les élèves avaient préparé affichages, saynettes et reconstitutions retraçant le parcours de madame Veil, et son fils avoua qu'ils l'avaient "fait pleurer un petit peu, et c'est pas mal..."

L'implication de tous ces jeunes fait plaisir à voir, convaincus que nous sommes de l'importance de renouveler sans cesse la transmission de la mémoire et des valeurs de la République.

Un grand bravo à tous ces élèves et à leurs enseignants, et un grand merci aux chefs d'établissements qui se sont rendu disponibles pour faire connaître tous ces détails...



Le "Panthéon" des élèves du collège Simone-Veil de Pontoise

Quelques temps forts de la cérémonie

Voir aussi :

34 collégiens et 50 lycéens accueilleront Simone Veil au Panthéon le 1er juillet

Le nouveau collège de Pontoise se nommera Simone Veil

Portrait de Simone Veil par Rob C. Croes / Anefo — Nationaal Archief, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=40703882

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France