Partager cette page

Retour sur les commémorations du 11 novembre
Evénement

99 ans après, la France commémore l'armistice du 11 novembre 1918 qui mit un terme à la Première Guerre mondiale. Retrouvez les images des différentes cérémonies dans le Val-d'Oise, relayées sur les réseaux sociaux.

A Sarcelles 

A 10h, devant le monument aux morts près du cimetière, étaient rassemblés près de 90 élèves des écoles Emile-Zola, Marcel-Lelong,  et Saint-Rosaire. "Humide, mais mémorable, la commémoration s’est bien déroulée, sous l’œil bienveillant et chaleureux de la municipalité, qui n’a pas manqué de mettre les enfants à l’honneur." nous indique Sophie Rahoui, enseignante à l'école Emile-Zola, accompagnatrice. Sophie Rahoui et ses élèves avaient accompagné le Président Macron à Oradour le 18 juin dernier (voir l'article), ils participent également aux différents concours proposés par l'ONACVG  "Bulles de mémoires" et "Les petits artistes de la mémoires".


Photos envoyées par Sophie Rahoui


 




Au collège Chabanne à Pontoise

Dans le Val-d'Oise, le 11 novembre n'est pas seulement commémoré sur les places ou dans les cimetières.

Le porche d’entrée du collège abrite un monument étonnant avec les noms de 98 victimes des la Guerre et une statue, «le baiser au drapeau » réalisée par Emile Lebas.


Ce samedi à 14h15, une cérémonie particulière s'est déroulée au collège Chabanne. Le porche d'entrée de l'établissement abrite en effet depuis 1919 une statue, réalisée par un ancien élève, et des plaques commémoratives. Sont gravés les noms de 98 professeurs, élèves, anciens élèves et personnels qui sont tombés sous les balles lors de la Première guerre mondiale (ndlr à l'époque le collège accueillait des jeunes jusqu'au bac).

« Chaque année je fais un travail sur ce monument avec les élèves, afin qu'ils comprennent qu'ils ne sont pas dans un établissement comme les autres, mais dans un lieu chargé d'histoire », explique Lysiane Le Bihan Buannec, enseignante.

Ce monument inédit a continué à se démarquer lors de la Seconde guerre. Le 11 novembre 1940, alors que le site est en partie occupé par les Allemands, des collégiens décident de déposer une gerbe, en signe de provocation. Le principal, craignant des représailles, les dissuadera. « Mais c'est un épisode très fort et à la même période le groupe Chabanne (célèbre réseau de résistants) est constitué » rappelle la professeure d'histoire.

« C'est parce que la cérémonie n'avait plus jamais eu lieu après cela que nous avons souhaité la réhabiliter », explique le principal Manuel Lesellier. Les collégiens la perpétuent depuis 2013.

 



Quelques tweets publiés sur #DSDEN95

> Voir le reportage photos publiés sur le site du Conseil départemental

En direct de Gonesse, le lycée Cassin twitte aussi...





A découvrir/ télécharger :


La BD du protocole d'une cérémonie patriotique française expliqué aux enfants (et à leurs enseignants !...)



Ces concours peuvent vous intéresser : 

L’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG) s’attache à transmettre la mémoire de manière originale, notamment au travers de la promotion de deux concours : "Bulles de mémoires" et "Les petits artistes de la mémoires"






Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France