Partager cette page

Des repas 100% bio proposés dans les collèges valdoisiens dans le cadre de l'opération "Printemps Bio"
Evénement

Jeudi 8 juin dernier, un repas 100% bio était proposé dans les 110 collèges du département. 

En n’utilisant pas de produits chimiques de synthèse ni d’OGM, en pratiquant le recyclage des matières organiques et la rotation des cultures, l’agriculture biologique contribue à la préservation des sols ainsi qu’à celle de la qualité de l’eau et de l’air.

Les collégiens sont particulièrement sensibles à cet aspect de l’opération, au-delà de la satisfaction de déguster un repas original. De l’entrée au dessert, les denrées étaient toutes issues de l’agriculture biologique.

32 000 collégiens déjeunent chaque jour au restaurant scolaire.

« Les fournisseurs, explique Marie-Christine Cavecchi, Vice-présidente déléguée à l’Education, ne pourraient pas approvisionner les collèges dans de telles quantités à une trop grande fréquence.» Par ailleurs, les produits bio sont plus onéreux et le Département doit maîtriser le coût du repas car il faut le multiplier par 5 millions pour avoir le budget annuel.

« Toutefois, ajoute Alexandre Pueyo, Conseiller départemental en charge de la Charte Val d’Oise durable, il y a du bio à tous les repas. Au moins 15 %, prochainement 20 % ; et on vise les 25 % d’ici 5 ans. »

Photo (conseil départemental): Les élus ont partagé le repas des collégiens de Cormeilles-en-Parisis.

Partager cette page