Éducation artistique et culturelle

Partager cette page

Restitution d'un PEAC à l'hôpital psychiatrique de Perray-Vaucluse
Evénement 91

PEAC - Lycée Albert Einstein de Sainte-Geneviève-des-Bois (91) / Centre d'art contemporain (CAC) de Brétigny - GHT Paris psychiatrie et neurosciences

L'hôpital psychiatrique de Perray-Vaucluse a longtemps été un grand ensemble hospitalier pour des centaines de patients parisiens, internés là pour profiter de l'espace du parc et des nombreuses activités qui étaient proposées. Une proposition du GHT (Groupement Hospitalier de Territoire) Paris psychiatrie et neurosciences a transformé l'hôpital désormais en cours de désaffection en objet d'un projet d'éducation artistique et culturelle (PEAC) pour les élèves du Lycée Albert Einstein de Sainte-Geneviève-des-Bois.
La démarche, accompagnée par le GHT mais aussi la DAAC, la DSDEN, la DRAC et le Centre d'Art Contemporain de Brétigny, vise à travailler sur le patrimoine et la mémoire du lieu, d'autant que son étendue géographique et son importance historique en font un repère connu de tous.

Trois de classes de seconde du lycée, encadrée par une équipe interdisciplinaire coordonnée par M. Laureys-Fresneau, enseignant en SES, ont eu accès à des valises appartenant aux patients d'antan. C'est par ce rapport direct aux objets des internés que les élèves sont entrés dans la vie du centre hospitalier, pour mieux s'engager dans la proposition de Sébastien Rémy, artiste proposé par le CAC de Brétigny, et rendre compte par l'image photographique du passé et de l'intimité que laissent imaginer ces objets. Un travail d'écriture fictionnelle fondée sur la correspondance des patients est venu compléter le travail de recherche sur les archives par l'imaginaire et le sensible.

Les élèves ont eu de plus la chance de rencontrer d'anciens employés pour aborder leur vécu au sein du site et exploiter les témoignages pour les diffuser en bande audio lors de l'exposition de restitution. Ainsi, les lycéens se sont inscrits dans l'histoire de l'ancien hôpital en y apportant un regard à la fois artistique et informé. Si l'on en croit les lycéens eux-mêmes, l'imaginaire hollywoodien et ses stéréotypes ont été remplacés par une connaissance personnelle de la réalité psychiatrique grâce à une rencontre intime et esthétique du patrimoine.

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France