Sciences et Technologie

Partager cette page

Le vélo : éducation au développement durable

Les habitudes de mobilité se prennent très tôt et les repères se construisent rapidement, d’où l’importance des démarches éducatives visant le jeune public et notamment celles qui se traduisent par des actions mises en place pour les trajets domicile-écoles. L’éducation à une mobilité citoyenne s’inscrit dans une démarche globale et transversale : c’est un élément indispensable à la prise de conscience de l’impact de nos choix de déplacements sur l’environnement et la santé. La maîtrise de cette connaissance et la capacité à prendre en compte les arguments présentés doivent pouvoir accompagner le jeune dans la construction de son autonomie en matière de choix de déplacements. Il n’y a pas un mode de déplacement universel, mais des modes de déplacements à privilégier selon le contexte.

1. Participer à l’action nationale « la Semaine nationale du Vélo à l’école et au collège »

Du 1er au 5 juin 2015, se déroulera la Semaine nationale du vélo à l’école et au collège organisée par le ministère de l’éducation nationale dans le cadre du Plan national d’action « mobilités actives » porté par le ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie. Cette action nationale vise à sensibiliser les élèves des écoles maternelles et élémentaires ainsi que des collèges à l’intérêt du vélo comme moyen de déplacement individuel et collectif. L’opération doit permettre de valoriser ou d’initier des approches pédagogiques dans les domaines de l’éducation à la santé, à la sécurité routière ainsi que dans celui de l’environnement et du développement durable. Ces actions peuvent prendre la forme d’un projet de sortie à vélo, d’activités pratiques de maîtrise du vélo ou de son entretien, de sensibilisation à la sécurité routière, d’animations sur les apports de l’usage du vélo pour la santé et l’environnement. Les possibilités offertes par l’environnement proche seront prioritairement exploitées.

Voir le site Éduscol sur la semaine du vélo

2. Comprendre les enjeux des actions en faveur des circulations douces

Au niveau national, partant du principe que la réduction de la pollution atmosphérique passe par la maîtrise du trafic automobile, la loi sur l'air et l'utilisation rationnelle de l'énergie (LAURE, décembre 1996) a imposé l'élaboration d'un Plan de Déplacements Urbains (PDU) pour toutes les agglomérations de plus de 100 000 habitants. En ce sens, la LAURE préconise une réduction de l'utilisation de la voiture particulière en faveur d'un report vers d'autres modes moins polluants : transports collectifs, covoiturage, circulations douces (vélo, marche). De plus, en terme de gestion des déplacements scolaires, l'objectif est d'augmenter la part de la marche (de 10%) dans les trajets domicile-école.

Voir le site d'ARENE, Ile-de-France, sur les circulations douces

3. Élaborer un Plan de Déplacements Etablissement Scolaire (P.D.E.S.)

Le P.D.E.S. une démarche de développement durable encouragée par l’ADEME et les pouvoirs publics dans le cadre des dispositions du Grenelle de l’environnement. Porté par l’établissement scolaire, le P.D.E.S. permet de repenser, de manière globale, les trajets des enfants entre leur domicile et leur établissement scolaire par un déplacement sécurisé, bénéfique pour la santé, respectueux de l’environnement.

Voir la plaquette sur le P.D.E.S. du site d'ADEME

4. Utiliser un guide pédagogique « En marchant, en roulant, en naviguant...je suis écomobile ! » proposé par La main à la pâte

Le projet "Je suis écomobile" s'adresse aux classes de cycle 3 et de 6ème. Il s'intègre dans le cadre de l'éducation au développement durable et permet d'aborder la thématique des transports selon plusieurs axes :

  • l’histoire des sciences et des techniques (depuis l’invention de la roue jusqu’à l’avion ou la voiture solaire) ;
  • les impacts des transports sur l’environnement, la santé et la qualité de vie
  • les enjeux de l’écomobilité à l’échelle de l’individu, de la famille ou de la collectivité.

Je suis écomobile! - Fondation

5. Utiliser un jeu pédagogique « Je m’écotransporte ! » élaboré par L’ARENE Île-de-France pour les enfants de 5 à 11 ans

Kit pédagogique à télécharger

6. Élaborer une Charte du cycliste avec ses élèves afin de réfléchir sur les engagements du jeune citoyen cycliste

Charte -Site E.P.S. de la D.S.D.E.N. 64

7. Mettre en œuvre une séquence d’apprentissage « Découvrir l’environnement proche en utilisant le vélo » proposée par le groupe sciences, technologie, E.D.D. de l’Essonne

Cette séquence comprend 6 séances qui permettent aux élèves de se repérer sur un plan papier ou par l’utilisation d’outils numériques, notamment le trajet domicile-école, de construire un itinéraire vélo et d’en évaluer l’impact écologique, d’observer l’environnement proche (lecture de paysages, patrimoine...).
Fichiers à télécharger :
Fiche de préparation de séquence vélo
Fichier 1 élève
Fichier 2 enseignant
Fichier 3 élève
Fichier 4 élève
Fichier 5 élève
Fichier 6 élève
Fichier 7 enseignant

8. Découvrir l’environnement Essonnien à vélo

Avec des randonnées à vélo proposées en Essonne : Randonnées Essonne à vélo - Essonne tourisme
Avec le guide « Randonnez en Essonne à pied, à vélo » édité par le Comité départemental du tourisme de l’Essonne.

9. Évaluer les impacts environnementaux et économiques de nos gestes quotidiens en matière de transports

À l’aide d’un quizz "Quels sont mes gestes pour un développement durable ?" (Défi 5 – Transports) proposé dans le cadre de la stratégie nationale de développement durable par le ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie.
À l’aide d’une "calculette éco-déplacement" proposée par l’ADEME permettant de comparer les résultats entre deux modes de transports pour un même trajet (dépenses, émission de gaz à effet de serre, consommation d’énergie...).

10. Mettre en perspective les questions de transports d’aujourd’hui en s’appuyant sur une approche historique

Massivement adopté par les Français au lendemain de son apparition à la fin du XIXe siècle, le vélo moderne est doté de pneus, de freins, de pédales et d'une chaîne. Au départ loisir pour les riches, il se démocratise vite grâce à la seconde révolution industrielle, qui en fait un produit abordable pour les classes populaires. La bicyclette devient synonyme de révolution sociale. En 1903, la création du Tour de France fait du cyclisme un sport professionnel très populaire, qui permet à de jeunes prolétaires de faire carrière. L'après-guerre marque un recul fort du vélo, auquel les Français préfèrent l'automobile pour se déplacer. La voiture pour tous devient l'un des crédos des Trente Glorieuses. Il faudra attendre mai 1968 et la naissance de l'écologie pour que la bicyclette connaisse un retour en grâce.

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France