Informations COVID-19

Toute l'actualité de la DSDEN 78

Partager cette page

Visite à l'école élémentaire Paul Fort à Aubergenville.
Evénement

L'Ecole ne cesse de se réinventer dans ce contexte si particulier pour poursuivre un enseignement de grande qualité auprès des élèves qui lui sont confiés !

Témoignage


Mardi 12 mai, Myriam Abitbol, ADASEN, s'est rendue avec sa collègue Laurence Leclercq dans l'école élémentaire Paul Fort à Aubergenville.
Cette école à l'IPS très bas, accueille à partir du 12 mai tous les élèves scolairement fragiles du CP au CM2 en plus des publics prioritaires.


Une continuité pédagogique numérique pour tous


Durant le confinement, chaque enseignant a œuvré pour parvenir à prodiguer à ses élèves un enseignement à distance. La municipalité a accepté de suite de mettre à la disposition des familles n'ayant aucun matériel numérique, les tablettes de l'école. Tous les enfants ont ainsi eu accès dès le début du confinement au blog de l'école alimenté par chaque enseignant de différents supports d'apprentissage dans tous les domaines disciplinaires. Pour renforcer les vertus de ce média, certaines collègues ont créé un Netboard, plus pratique pour les familles. Des capsules mettant en scène l'enseignant ont également été mises en ligne pour faciliter les apprentissages liés à une nouvelle notion, comme l'étude d'un son par exemple en CP. L'ensemble des enseignants a mis en œuvre des classes virtuelles quotidiennes.


Un présentiel qui s'inscrit dans la continuité pédagogique de l'enseignement à distance et une organisation qui permet le maintien des deux en alternance.


Les enseignants ont souhaité que l'enseignement à distance prodigué durant le confinement s'articule avec celui en présentiel à partir du 12 mai. Aussi, l'organisation pédagogique retenue par l'équipe permet aux enseignants présents de pouvoir alterner l'enseignement à distance et en présentiel au cours d'une même journée afin que tous les élèves bénéficient au quotidien d'un enseignement adapté s'appuyant sur les contenus du Netboard de chaque classe. La directrice de l'école, Madame Ez Zaki, a su mobiliser l'expertise pédagogique de son équipe pour scolariser les 47 élèves scolairement fragiles répartis en quatre groupes, en plus des enfants des publics prioritaires. Les élèves des enseignantes ne pouvant pas enseigner en présentiel sont intégrés dans ces groupes-classes.


Les enseignantes de CP disent avoir dû réinterroger leurs pratiques professionnelles à l'aune du confinement. Elles ont réussi à maintenir le lien avec chaque enfant, donc avec chaque famille. Tous témoignent du saut qualitatif qu'ils ont dû accomplir dans l'utilisation des outils numériques ! Les élèves de CP ont continué leurs apprentissages de la lecture.


Lors de notre venue, les élèves étaient calmes, tous au travail et heureux de retrouver à la fois leurs camarades et leurs enseignants.


Certains enseignants nous ont confié leurs appréhensions liées au contexte sanitaire. Ils ont été surpris de constater que certains enfants étaient déjà familiarisés avec les gestes barrières et la distanciation physique. Leurs parents les ont très certainement sensibilisés en amont de la reprise de l'école.

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France