Dossier de rentrée 2020

Partager cette page

Des jeunes engagés dans le développement durable et à travers le SNU

L’engagement des jeunes comme priorité de la transformation de l’école.

Un rôle central des éco-délégués pour agir au quotidien dans les écoles et établissements.

Un déploiement du SNU qui se poursuit dans toute l’académie.

Au niveau national

Le gouvernement se mobilise fortement en faveur de l’engagement des jeunes. Cet engagement se traduit notamment à travers les élus de la vie collégienne et lycéenne, mais aussi de manière très volontaire par des actions autour du développement durable, enjeu majeur qui mobilise la jeunesse. Il trouve également sa place à travers le Service national universel (SNU), projet d’émancipation pour les jeunes âges de 16 ans., dont la première génération termine sa mission d’intérêt général alors que le deuxième effectuera le stage de cohésion lors des vacances d’automne.

 

Dans l'académie

Depuis 2015, 273 écoles et établissements ont reçu le label académique de « démarche de développement durable » (E3D), appuyés sur la mobilisation de leurs élèves et personnels. 150 supplémentaires en ont fait la demande cette année.

Le SNU, de son côté, devient possible pour les jeunes de toute l’académie, après ceux du Val-d’Oise dès 2019.

 

 

Ce qui change

  • Election obligatoire d’éco-délégués dans toutes les classes de collège et de lycée, et encouragée en CM1 et CM2
  • Organisation d’une masterclasse (23 septembre) pour mobiliser les élèves avant les élections des éco-délégués
  • Création de « studios médias » pour valoriser les éco-délégués dans les collèges
  • Développement d’un passeport de compétences éco-citoyennes acquises par les élèves
  • Développement du label académique « E3D » et création d’une plateforme de partage des projets

 

Dans chaque département

Yvelines

Le Conseil départemental des Yvelines accompagne en 2020 une dizaine de projets Cube.s pour améliorer la performance des établissement en agissant sur les usages. Dans les Yvelines de nombreuses écoles et établissements  s’engagent dans une démarche globale de développement durable  (E3D) soutenue par l’engagement des éco-délégués.

Au collège Jean-Baptiste de la Quintinye à Noisy-le-Roi, les élèves agissent en éco-citoyen et déploient plusieurs actions : participation au projet CUBE’S pour réduire la consommation énergétique du collège (eau, gaz et électricité), construction d’un poulailler où les poules consommeront les déchets de la cantine, création de carnets de notes à partir de photocopies non utilisées, mise en place d’éco-cups, concours pique-nique zéro déchet...
 

Essonne

Pour accompagner la dynamique académique de la construction du sens de l’engagement dont le Conseil académique de la vie lycéenne (CAVL) est l’expression, l’Essonne, département précurseur sur cette question, assure une animation territoriale des Conseils de la vie collégienne (CVC) : séminaire des CVC, rencontres entre élus lycéens et collégiens, hackathon contre le harcèlement...

Le 2 mars 2020, un inter CVC des collèges du bassin de Montgeron a rassemblé les élus des CVC, accompagnés des éco-délégués. Accompagnés d’experts, les élèves ont réfléchi sur la place du développement durable dans les collèges ainsi que sur l’architecture et l’organisation des espaces du collège et sont repartis avec des idées et des projets pour leur établissement.
 

Hauts-de-Seine

La prévention du décrochage scolaire gagne à s’appuyer sur le développement durable et l’écocitoyenneté. C’est au cœur de la classe, de la maternelle au lycée, que l’accrochage et la persévérance scolaire se jouent. La démarche de défi et la dynamique en faveur du développement durable et de l’écocitoyenneté sont de nature à mobiliser et valoriser les élèves.

Le lycée Santos Dumont à Saint-Cloud possède un parc classé, peu exploité, faute d’infrastructures adaptées. Les lycéens se sont engagés dans une démarche de revalorisation de cet espace de manière écoresponsable. En réutilisant des palettes en bois ils ont construit des ruches, des bacs de compostage, et créé un potager, un verger, des jardins verticaux et des ilots pour plantes aromatiques.
 

Val-d’Oise

De plus en plus d’établissements du Val-d’Oise ont des éco-délégués dont les prises d’initiatives sont accompagnées par les équipes éducatives. Une quinzaine d’établissements sont pressentis pour participer à l’opération « studio média valorise les éco-délégués » lancée par le ministère et soutenue par le Conseil départemental, en développant les webtv et webradio.

Des projets sont portés par de nombreux écoles et établissements, dans le cadre de partenariats fructueux.
L’école Jean Jaurès de Villiers-le-Bel est particulièrement mobilisée depuis plusieurs années dans un ambitieux projet d’éco-école. Le collège Les Hautiers de Marines travaille, lui, avec le Parc naturel régional du Vexin au projet de création d’une aire terrestre éducative (ATE).

 

 

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France