Dossier de rentrée 2020

Partager cette page

Le choix des spécialités et le grand oral au cœur du nouveau lycée

Une première génération de bachelier du nouveau baccalauréat.

Une simplification de l’organisation des évaluations communes.

Des moyens importants pour préparer les élèves à la nouvelle épreuve du Grand oral.

Au niveau national

Proposer des tests de positionnement en seconde, accompagner les élèves plus fortement dans leur orientation, leur fournir des compétences orales pour leur vie professionnelle future... : le nouveau lycée entre dans sa dernière phase de transformation et récompensera, cette année, ses premiers bacheliers. Une simplification est introduite dans l’organisation des évaluations communes.

 

Dans l'académie

La mise en place du nouveau bac permet aux élèves de choisir trois spécialités en 1re et d’en garder deux en Terminale.
En cette deuxième année, les  demandes des élèves de 1re sont sensiblement similaires à l’an passé.

Néanmoins, les mathématiques et la physique chimie ont légèrement baissé au profit principalement des sciences économiques et sociales (SES) et d’histoire géographie et géopolitique.

En Terminale, les SES, la Physique-Chimie, et l’histoire-géographique et géopolitique sont parmi les spécialités les plus poursuivies par les élèves.

 

Ce qui change

La mise en place du Grand oral sera  fortement accompagné par l’académie :

  • 10 enseignants formés au Grand oral dans chaque lycée : 13h de formation pratique et didactique
  • Une poursuite des Masterclasses Grand oral pour les élèves dans la continuité de celle organisée pendant l’enseignement à distance
  • Un tournoi académique « Communication des Arts de la Parole » (T’CAP) dans les lycées
  • Des débats-controverses avec Sciences Po dans une vingtaine de lycée d’éducation prioritaire, dans le cadre du programme FORCCAST
  • Un travail en amont du lycée pour construire un parcours de l’oral : tournoi T’CAP en école et collège, ½h d’éloquence en 3e...

 

Dans chaque département

Yvelines

Le suivi et l’accompagnement des élèves et de l’élève sont au cœur du nouveau lycée. Cette évolution entraîne les établissements à transformer leur organisation et à passer progressivement de la classe, au groupe et à l’individu qui est mené vers la réussite à l’examen et dans l’enseignement supérieur.

Depuis 2 ans, le lycée Mansart de Saint-Cyr a transformé son organisation. Les élèves de première sont accompagnés par leur professeur principal mais aussi par une équipe « tronc commun » de janvier à juin, et par une équipe « enseignements de spécialité » de novembre à mars. En terminale, un suivi avec plusieurs temps identifiés (adaptation à la spécialité, début et fin de Parcoursup, livret scolaire du lycée), est proposé aux élèves par une équipe resserrée.
 

Essonne

L’accompagnement des élèves, essentiel pour une orientation progressive tout au long de la scolarité, est renforcé par la réforme du lycée général et technologique et ce, dès la classe de 2nde. Sous l’impulsion des animateurs de bassin et des inspecteurs chargés de l’information et l’orientation, les chefs d’établissements se sont emparés de cette dynamique.

Afin de donner des éléments de contexte et de sens, essentiels à la compréhension de la nouvelle organisation du lycée intégrant la création des enseignements de spécialité, le lycée Camille Claudel à Palaiseau et l’université Paris-Sud ont noué un partenariat innovant qui vise à outiller les équipes et les familles pour accompagner les lycéens dans le choix de leur parcours et apporter des réponses concrètes à leurs interrogations.

 

Hauts-de-Seine

Après une réflexion fructueuse, portée à tous les niveaux (établissements, bassins, département), sur les enjeux de la réforme du lycée dans le parcours des élèves et l’organisation du collectif enseignant, des ateliers de réflexion sur l’accompagnement des difficultés et la pérennisation des bonnes pratiques issues du confinement vont être mis en œuvre.

Au lycée E. Mounier de Chatenay-Malabry, les enseignantes responsables de l’enseignement de spécialité Humanités-littérature-philosophie ont engagé les élèves dans un atelier d’éloquence judiciaire afin de lier, de manière incarnée, la sophistique et la rhétorique. En prenant appui sur de grandes affaires judiciaires, les élèves ont développé leur autonomie, le travail en groupe et la prise de parole en public ; un moyen de les préparer au Grand Oral.
 

Val-d’Oise

Cette 2e année est marquée par deux priorités fortes : consolider les apprentissages des élèves en identifiant leurs besoins et en y apportant une réponse personnalisée ; lutter contre le décrochage scolaire. Tous les proviseurs ont travaillé avec leurs équipes à une organisation pédagogique adaptée entre septembre et décembre.

Le lycée Galilée de Cergy a décidé qu’une heure hebdomadaire sera posée dans les emplois du temps des classes de seconde et de première. Elle permettra, selon les besoins des élèves, de revenir sur un point des programmes des différentes disciplines. En terminale, l’intervention d’un cabinet de coaching déjà engagé sur la prévention du décrochage scolaire est envisagée. Le lycée s’est doté d’un matériel Web TV/Web radio afin de favoriser l’apprentissage des compétences orales dans l’optique de la préparation au grand oral.
 

 

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France