Toutes les actualités

Partager cette page

"Lisez !" : la leçon de Makenzy Orcel aux élèves du Lycée Polyvalent Anatole France
En direct des écoles, collèges et lycées  - 04/02/2019

Pour la deuxième année, la Région Île-de-France et la Maison des écrivains et de la littérature permettent aux lycéens franciliens de rencontrer un auteur dans un format original et privilégié. Les élèves de CAP du Lycée Anatole France de Colombes ont eu l'honneur d'accueillir Makenzy Orcel pour une rencontre exceptionnelle.

Le mercredi 30 janvier, le Lycée Anatole France de Colombes s'est préparé à recevoir Makenzy Orcel pour une leçon de littérature à destination de tous les élèves de CAP. Malgré la neige tombée dans la nuit et les problèmes de transport qui en découlent, une majorité de jeunes a pu se rendre au lycée.
Au CDI, complètement réaménagé pour l'occasion, les élèves et leurs professeurs prennent place tranquillement en attendant l'arrivée de l'auteur. Comme cela est prévu par le dispositif, les lycéens connaissent le nom de leur invité mais pas forcément son œuvre ni sa biographie. L'équipe éducative est à la fois enthousiaste et soucieuse de savoir si la rencontre parviendra à semer quelques graines dans les jeunes esprits des élèves. Ces derniers, dont le rapport à la littérature est faible pour la plupart, se préparent à la "leçon" dans une posture curieuse et attentive.

 

 

Après un mot d'accueil de M. Artaud, proviseur, lequel a rappelé son attachement à ce que les élèves aient le plus possible accès à toutes formes d'art et à la littérature en particulier (un quart d'heure de lecture hebdomadaire a d'ailleurs été instauré depuis la rentrée de janvier), Makenzy Orcel a démarré sa leçon. Adapté au profil des élèves, son discours est à la fois simple et percutant, non dénué de charme mais intelligible, même pour les jeunes allophones, présents en nombre dans les classes de CAP. Makenzy Orcel se présente humblement mais avec panache, égrenant des éléments de son parcours personnel confondu avec son trajet en littérature, insistant notamment sur l'aspect crucial des rencontres littéraires déterminantes, la nécessité de s'ouvrir au monde et de se sentir lui appartenir, ainsi que celle de choisir son chemin en restant "collé à ses rêves".

 

Entre les lectures à voix haute de son œuvre poétique, parfois accompagnées d'anecdotes faisant sourire les élèves, Makenzy Orcel laisse un espace de parole aux jeunes qui n'hésitent pas à poser des questions parfois personnelles mais finalement surtout liées à la position d'écrivain : "Quels sont les bons et les mauvais côtés de votre métier?", "Comment étiez-vous à l'école?", "Pourquoi ne pas construire votre carrière en Haïti?", "Qu'est ce qui vous a décidé à écrire?", etc. Makenzy Orcel répond de façon généreuse, insistant sur les bienfaits des voyages et de la littérature, partageant de nombreuses références d'ouvrages particulièrement précieux pour lui (Ainsi parlait Zarathoustra, Voyage au bout de la nuit ou Bahia de tous les saints, entre autres).

 

Sans qu'on ait vu le temps passer, il est déjà midi et la leçon touche à sa fin. Makenzy Orcel est attendu ailleurs mais prend le temps de dédicacer certains de ses ouvrages présents au CDI (que les élèves s'empressent d'emprunter !). Cette belle rencontre aura donné à voir la littérature sous un jour vivant, aux prises avec une façon d'exister débordante, lucide et enthousiaste, à même de toucher les cœurs adolescents. Makenzy Orcel, par sa bienveillance et sa vivacité, a embarqué les élèves pour un voyage en littérature dont ils se souviendront, ouvrant chez eux, c'est probable, un certain appétit de lecture.

 

 

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France