Toutes les actualités

Partager cette page

Donner le goût des mathématiques
Evénement  - 24/10/2018

Le 16 octobre, l’IHES célébrait ses 60 ans à la Sorbonne et accueillait une centaine de lycéens de l’académie de Versailles. Les 22 et 23 octobre, 180 collégiens de troisième étaient réunis pour un stage organisé par la Pépinière académique de mathématiques sur trois lieux.

Le mardi 16 octobre, l’Institut des hautes études scientifiques (IHES) de Bures-sur-Yvette célébrait son soixantième anniversaire. À cette occasion, un « plateau » tout-à-fait exceptionnel de mathématiciennes et mathématiciens avait été rassemblé dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, sur le thème « Savant mélange ». Une centaine de lycéennes et lycéens de l’académie de Versailles participaient à l’événement.

Les lundi 22 et mardi 23 octobre, ce sont 80 collégiennes et 100 collégiens de troisième qui étaient réunis pour un stage organisé par la Pépinière académique de mathématiques. Trois lieux d’accueil étaient prévus : le lycée Hoche de Versailles, qui ouvrait pour la première fois ses portes à la Pépinière, le lycée Camille Pissarro de Pontoise et le collège Paul Fort de Montlhéry, hôtes habituels de nos stages.

 
Savant mélange

 
L’IHES, fondation privée reconnue d’intérêt public accueille en son sein, au domaine de Bois-Marie à Bures-sur-Yvette, quelques professeurs permanents et des invités, venus du monde entier, qui viennent trouver le climat, la tranquillité et les interlocuteurs susceptibles de faire progresser leurs recherches. Nos partenaires chercheurs de très haut niveau regardent avec bienveillance l’enseignement secondaire.

Cela fait quelques années qu’ils proposent à des groupes de lycéennes (majoritaires) et lycéens de visiter leurs locaux et de s’initier de visu au travail du chercheur ; ces visites sont prolongées par des conférences. À l’occasion du 60ème anniversaire de l’Institut, des lycéens des lycées Louis Bascan de Rambouillet, Maurice Genevoix de Montrouge et Charles de Gaulle de Poissy, une centaine au total, accompagnés de professeurs, ont pu entendre Cédric Villani, Thibaut Damour, Claire Voisin, Laure Saint-Raymond et Hugo Dumunil-Copin, notamment qui, sous des formes d’intervention diverses, ont montré l’intérêt des recherche qu’ils mènent. Le compte-rendu publié sur le site du lycée Louis Bascan exprime plus que de la satisfaction.
 

Donner le goût des mathématiques


Une partie des intervenants

 

 
La Pépinière... vers les Olympiades

 
Le stage offert aux collégiennes et collégiens – désignés rappelons-le par leurs établissements – proposait cette année une innovation : le « rallye » qui oppose les stagiaires, regroupés en équipes de trois, sur une liste de petits problèmes dont les « réponses » (il s’agit ici de réponses chiffrées, exceptionnellement on ne détaille pas les arguments) doivent être fournies en un temps limité.

Donner le goût des mathématiques

Cette façon de faire promeut le travail collaboratif, montre l’intérêt de la maîtrise du langage mathématique (pour se comprendre, parler avec les mains n’est pas suffisant) et, incidemment, prépare les élèves au concours des Olympiades académiques par équipe, fixé au mardi 26 mars. L’année de la mise en place du plan Villani-Torossian, les établissements ne peuvent pas « passer à côté » de l’événement.

Les 180 stagiaires étaient ravis, ainsi que les professeurs qui accompagnaient leurs élèves, qui n’avaient jamais été si nombreux. Oui, on peut donner le goût des mathématiques, il faut détecter et soutenir les talents.

 

 

 

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France