Alerte : en raison de la canicule, le diplôme national du brevet est reporté au lundi 1er et mardi 2 juillet.

Alerte : en raison de la canicule, le diplôme national du brevet est reporté au lundi 1er et mardi 2 juillet.

 

Toutes les actualités

Partager cette page

Formation de formateurs : L'éducation aux médias et à l'information et l'enseignement des langues vivantes
Formation des personnels  - 11/10/2017

Mercredi 11 octobre a eu lieu, à l'initiative des I.A.-I.P.R. de langues vivantes, une journée de formation de formateurs académiques consacrée à l’éducation aux médias et à l’information dans l’enseignement des langues vivantes. Elle a permis de mettre en avant les atouts de l’EMI et les possibilités de pratiques au sein des cours de langues.

    En ouverture de la journée, Mme Elisabeth Thomas, .I.A-I.P.R. d’Allemand, coordinatrice du groupe des I.A.-I.P.R. de langues vivantes, a rappelé que l’éducation aux médias et à l’information doit permettre aux élèves une prise de distance face aux messages auxquels ils sont confrontés au travers des langues qu’ils pratiquent en classe.

    La première table ronde s'est déroulée autour de M. Jean-Louis Durpaire I.G.E.N honoraire, Mme Mireille Lamouroux, chargée de mission auprès du Directeur du numérique pour l’éducation, experte en EMI (Education aux médias et  à l’information), membre de l’IFLA et M. Bastien Hugues, rédacteur en chef adjoint à Franceinfo.fr et chargé de cours de journalisme à l’Ecole de Sciences-Po et à l’E.S.J. Lille.

Au terme d’une mise en perspective historique, M. Durpaire s’est appuyé sur les textes officiels pour présenter les enjeux de l’éducation aux médias en langues vivantes. Il a notamment insisté sur le volet 2 des programmes du cycle 4.

 

 

L’éducation aux médias et à l’information s’appuie sur une progressive autonomie des élèves face aux médias, leur capacité à exploiter des informations de manière raisonnée et à développer un usage responsable des médias, voire à devenir acteurs et non seulement consommateurs.

 

                                                                                                                                                                                 Jean-Louis Durpaire

 
 

      M. Hugues s'est attaché à présenter les devoirs des journalistes dans une France qui, si l’on en croit les sondages et particulièrement ceux du baromètre La Croix/Sofrès, n'a plus confiance en eux. Ils doivent, notamment admettre qu'ils ne savent pas tout sur une situation et faire preuve de transparence. Il a aussi proposé d'aller voir certaines ressources comme le Trappy blog ou les vidéos de France Info.

    Mme Lamouroux a rappelé que l'Education aux Médias et à l'Information est un concept récent fondé sur la translittératie. Elle a aussi conseillé des exemples de mises en oeuvre à retrouver sur le site académique inter langues.

ac Versailles

Jean-Louis Durpaire, Mireille Lamouroux et Bastien Hugues : les enjeux de l'EMI en langues vivantes

    Dans la deuxième partie de la matinée, les intervenants ont proposé des exemples de mise en oeuvre en liaison vidéo avec des proviseurs italiennes et allemands. La seconde table ronde regroupait deux chefs d'établissement MM. Arieu et Jeulin, Mme Bruneau, enseignante de Français langue seconde en ULIS, impliquée dans l'EMI et M. Joseph, chargé de mission CLEMI académique. Ils ont présenté les actions réalisées dans l'académie, en particulier une webradio en espagnol dans un collège. M. Sylvain Joseph a insisté sur le fait que ces projets pouvaient être valorisés au sein d'un travail global car développant non seulement l'EMI mais aussi du travail coopératif, de l'E.M.C. et du vivre ensemble.

    Ces exemples se sont multipliés au retour des ateliers de l’après-midi articulés autour de trois questions :

Comment l'enseignement des langues contribue-t-il à la formation à l'esprit critique des collégiens et des lycéens?

Comment l'enseignement des langues contribue-t-il à l'éducation aux médias et à l'information en collège et en lycée?

Comment l'enseignement des langues participe-t-il à la formation du citoyen?

 

La journée s'est terminée par un bilan de M. Durpaire, l'Education aux Médias et à l'Information est essentielle pour que nos élèves comprennent les enjeux liés aux réseaux sociaux et aux algorithmes des moteurs de recherche en particulier.



Lien  : vers le storify de la journée







En savoir plus
Pages à consulter

Translittératie

Définition initale par Sue Thomas en 2007

« l’habileté à lire, écrire et interagir par le biais d’une variété de plateformes, d’outils et de moyens de communication, de l’iconographie à l’oralité en passant par l’écriture manuscrite, l’édition, la télé, la radio et le cinéma, jusqu’aux réseaux sociaux »


« Transliteracy: Crossing divides », First Monday, vol. 12, no 12,‎ , p. 2

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France