Toute l'actualité de l'éducation artistique et culturelle

Partager cette page

Séance de restitution de l'atelier annuel de dramaturgie
Éducation artistique et culturelle  - Action éducative  - 11/05/2011

Début mai, les enseignants participant à l'atelier annuel de dramaturgie, organisé par la délégation académique à l'action culturelle en partenariat avec le Théâtre Nanterre Amandiers, présentaient le résultat du travail mené au théâtre tout au long de l'année.

Au programme, deux textes de Dario Fo, tirés de « Klaxon, trompettes... et pétarades » et « Mistero buffo », travaillés avec le metteur en scène Marc Prin.

Une restitution qui a enthousiasmé le comédien Jean-François Perrier, chargé des relations avec l'Éducation nationale au Théâtre Nanterre Amandiers : « Je suis admiratif de ce que vous avez fait en si peu de temps. C'était certes un travail collectif, mais aussi une performance d'acteurs. Vous avez su prendre des risques ». Michèle Béguin, I.A.-I.P.R. de lettres chargée du théâtre, a souligné le plaisir de jouer qui émanait de ces interprétations : « C'était un vrai travail de groupe. Vous aviez tous la même énergie, le même engagement. Ce que vous avez appris ici, faites-en bénéficier vos élèves. Souvenez-vous de ces trois mots dans votre travail avec eux : exigence, bienveillance, confiance». Alain Moget, délégué académique à l'éducation artistique et à l'action culturelle, a félicité les stagiaires : « C'est un texte que je connais par cœur, et pourtant j'ai eu l'impression de l'entendre pour la première fois. Vous l'avez joué avec une générosité, une complicité extraordinaires. Je souhaite que ce que vous avez appris ici profite à vos élèves, à la mesure du plaisir que vous y avez pris. Et n'oubliez pas que ces stages ont également pour mission fondamentale de vous entraîner à travailler en partenariat.» Aline Joyon, de l'équipe des relations publiques du théâtre, a souligné le plaisir que le Théâtre de Nanterre Amandiers avait à accueillir cette formation qu'il coproduit avec l'académie de Versailles.

Pour Frédérique Wolf-Michaux, comédienne, chanteuse et metteure en scène, qui avait conduit la première partie de cette formation : « Vous avez exprimé un grand plaisir de jouer. On voit le chemin parcouru depuis octobre. Vos corps, vos regards, vos présences, tout était vraiment là. C'était très beau. » Un sentiment partagé par Marc Prin : « Vous avez fait preuve d'une grande capacité d'adaptation, d'un grand niveau d'exigence. Nous avons mené ensemble un vrai travail. Je me suis régalé ! ».

Devant tant d'éloges mérités, comment ont réagi les enseignants ?

Émilie, professeure au lycée l'Essouriau des Ulis : « Je serais bien revenue pour une troisième année. Ce que je vais pouvoir apporter à ma classe ? Le travail autour du texte, la maîtrise du souffle ». Marie, professeure au collège Les Plaisances de Mantes-la-Ville : « J'ai passé deux années superbes, pleines de découvertes, avec le plaisir de faire des choses ré-exploitables ensuite avec mes élèves. ». Yanis, professeur au lycée international de Saint-Germain-en-Laye : « Après cette formation, je me rends mieux compte de ce que l'on peut demander aux élèves. Je comprends mieux aussi le travail de l'artiste qui travaille avec moi dans ma classe ». Avis partagé par une autre Émilie, professeure remplaçante au collège Landowski de Boulogne : « Ce stage m'a beaucoup apporté au double plan professionnel et personnel. Il m'a aidé dans ma relation avec mes élèves comme avec le comédien avec qui je travaille dans ma classe.» Laura, professeure au lycée Jacques Prévert de Lonjumeau : « Je venais sûre de ce que croyais savoir. J'ai découvert un autre rapport avec la connaissance. J'ai découvert le temps, la patience et l'humilité, la richesse du travail en partenariat. J'ai appris à considérer le texte comme une musique, à être attentive à la respiration ». Amandine, professeur au lycée l'Essouriau des Ulis : « Je sors véritablement éblouie de cette formation, pleine d'idées pour mon enseignement. Je suis à la fois enchantée mais aussi très triste que ce soit fini ».

Bonne nouvelle pour Amandine : elle pourra continuer à travailler avec des metteurs en scène dans d'autres actions de formation, certes plus courtes mais tout aussi riches et toujours organisées par la Daac en partenariat avec des structures artistiques et culturelles.

Lire le bilan d'étape réalisé fin janvier 2011.



Toutes les actualités de l'action culturelle.

Consultez également les autres pages de l'action culturelle.

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France