Toute l'actualité de l'éducation artistique et culturelle

Partager cette page

Stage ''Énergies durables pour tous''
Éducation artistique et culturelle  - Action éducative  - 18/03/2013

L'année 2012 a été l'année internationale des énergies durables pour tous. Dans le prolongement de cet événement, cette formation souhaitait interroger le concept d'énergie durable afin d'aider les enseignants à concevoir et à mettre en œuvre, avec leurs élèves, des projets interdisciplinaires en partenariat avec des structures culturelles et des organismes de recherche situés dans l'académie.

Pendant trois jours, fin février 2013, cette formation a ainsi offert aux professeurs des approches scientifique, environnementale, économique, sociale et artistique des énergies durables, en appui sur le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (C.E.A.) de Saclay (91), et le Prisme, centre de développement artistique, situé à Élancourt (78).

Une thématique originale et harmonieuse associant site scientifique et site culturel, énergie nucléaire et énergie du corps humain, interventions de chercheurs du C.E.A. et d'une artiste, la chorégraphe Nacera Belaza.

Le premier jour, rendez-vous au C.E.A. centre de Saclay. La matinée débute par une série d'exposés menés par des responsables de l'établissement sur les concepts, les enjeux et la présentation d'un panorama des recherches menées sur les énergies durables. L'après-midi s'est poursuivie par un exposé sur le nucléaire de demain. La journée s'est conclue par une visite de la salle de simulation 3D et la projection d'un film sur le futur réacteur de quatrième génération.

Changement de perspective le lendemain au Prisme à Élancourt. Rencontre avec la chorégraphe Nacera Belaza autour d'une interrogation : comment le modèle chorégraphique éclaire-t-il la question des énergies durables ? « La question du mouvement, de sa temporalité est au centre de mon travail » explique la chorégraphe aux professeurs. « Un mouvement n'est juste que s'il peut durer, et pour durer, il faut qu'il demande peu d'effort. Je n'envisage plus le mouvement comme une rupture dans l'espace. Je ne suis pas dans l'effort ou la volonté, je cherche le point d'équilibre pour que le mouvement puisse durer ». Et le travail commence avec des professeurs séduits par ce discours. Il durera toute la journée, dans la bonne humeur et le désir de comprendre, de progresser, d'assimiler une démarche qui est propre à Nacera Belaza et qui habite véritablement tout son parcours artistique.

Retour au C.E.A. centre de Saclay pour le dernier jour. Au programme, la visite du réacteur Osiris. Un réacteur expérimental d'une puissance thermique de 70 mégawatts. Implanté sur le centre de Saclay, il est proche des nombreuses équipes de recherche et bénéficie d'une infrastructure technologique importante. Moment toujours impressionnant où les professeurs revêtent de longues blouses vertes et circulent dans un local au centre duquel se trouvent les barres d'uranium du cœur du réacteur, baignant dans une piscine d'eau de onze mètres de profondeur, d'une magnifique couleur bleutée. Passage par le sas de sécurité au retour... au cas où... mais tout s'est bien passé !

Les professeurs ont ensuite visité un réacteur démantelé, situé au milieu d'immeubles dus à l'architecte Auguste Perret. Cet ancien réacteur est un vaste bâtiment industriel véritablement spectaculaire, construit au milieu des années cinquante par des architectes... de la marine, et que Jean-Luc Sida, physicien et chef du service communication du centre de Saclay, souhaiterait transformer en un lieu d'expression artistique, lieu de rencontre entre arts et sciences.


L'après-midi fut l'occasion d'une réflexion menée avec les professeurs, en présence de Jean-Luc Sida et de Nacera Belaza, autour des convergences entre démarches artistiques et scientifiques. Auparavant, la diffusion d'une vidéoconférence sur l'art et la science avait permis de lancer le débat.

Au bilan, trois jours pleins, riches de découvertes susceptibles de nourrir la réflexion des professeurs, de leur donner des idées de projets à mener dans leurs classes. Comme le remarquait un enseignant : « le concept science/danse conduit dans l'interdisciplinarité était vraiment ce qui m'intéressait dans cette formation. Et je n'ai pas été déçu ».



Toutes les actualités de l'action culturelle.

Consultez également les autres pages de l'action culturelle.

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France