Toute l'actualité de l'éducation artistique et culturelle

Partager cette page

Restaurer, conserver, exposer des œuvres d'arts
Éducation artistique et culturelle  - Action éducative  - 27/03/2012

« Restaurer, conserver, exposer des œuvres d'arts », sous ce beau titre se cache une formation organisée par la délégation académique à l'action culturelle (Daac). Rendez-vous à l'accueil des groupes sous la grande pyramide du musée du Louvre le 14 mars 2012. Une trentaine de professeurs attendent patiemment autour de Delphine Jourdin, chargée de la culture scientifique à la Daac, la venue de Magalie Simon, chargée des formations au service éducation du musée. « Vous allez suivre une formation exceptionnelle. Vous aurez en face de vous des spécialistes reconnus au plan international dans leur discipline » explique Magalie Simon.

Le groupe se retrouve dans l'atelier n° 4. Après une présentation du stage menée conjointement par Delphine Jourdin et Magalie Simon, suivie d'un tour de table, la session commence par un exposé consacré à la conservation préventive des œuvres et aux différents facteurs d'altérations qui peuvent les toucher. Une vraie question quand on sait qu'il y a plus de soixante causes de dégradations naturelles ou liées à l'action de l'homme. Cette conférence passionnante a été menée par Anne de Wallens, déléguée Conservation préventive au musée du Louvre. « Toutes les mesures de conservation que nous prenons, explique-t-elle, obéissent à trois objectifs : conserver la mémoire ; comprendre les civilisations passées ; bâtir l'avenir. Une restauration doit avoir trois qualités : elle doit être visible, réversible et durable [...]. La restauration peut attendre à condition de permettre à l'objet ne plus se dégrader». Après une seconde conférence consacrée à la restauration d'une tapisserie - "Renaissance de l'Adoration des mages" - proposée à l'auditorium, la pause déjeuner est la bienvenue.

L'après-midi est consacrée à une visite de l'atelier du Centre de recherche et de restauration des musées de France. Sa mission principale est de restaurer et de conserver mais également de participer aux activités muséographiques, en réalisant un état des lieux des œuvres en vue d'une exposition. Avec plus de 150 000 dessins conservés au Louvre, il y a de quoi faire !

Le lendemain, deux groupes sont constitués. Au programme, la visite-conférence d'une partie des collections de sculptures et de peintures sur le thème : risques et prévention. Prolongement du sujet l'après midi avec une présentation par Delphine Jourdin de la circulaire académique du Plan Particulier de Mise en Sûreté (P.P.M.S.) des établissements scolaires face aux risques majeurs. Puis, un exposé de Jean-Pierre Clément, directeur adjoint à la direction de l'architecture, muséographie et technique du Louvre, sur la politique de prévention des risques de crue et d'inondation. On apprend ainsi que l'armée gardera les accès au musée en cas de coupure des systèmes de sécurité et que le musée a fait établir un plan de toutes les entrées d'eau possibles. Le plan prévoit également qu'en 72 heures, 485 volontaires du musée mettront à l'abri toutes les œuvres en danger.

Magalie Simon termine la journée par une présentation détaillée des nombreuses ressources que le Louvre propose aux professeurs : mallettes pédagogiques, formation de professeurs, organisation de visites, partenariats avec des établissements scolaires...

Les objectifs du stage ont été atteints. En effet, lors du temps d'échanges consacré au bilan, les professeurs ont estimé que ces deux jours pouvaient favoriser la mise en œuvre de projets de classe impliquant toutes les disciplines. Fort du succès de sa première édition, cette formation devrait être reconduite. Rendez-vous l'an prochain, peut-être au musée Rodin.


Toutes les actualités de l'action culturelle.

Consultez également les autres pages de l'action culturelle.

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France