Éducation artistique et culturelle

Partager cette page

Patrimoine

Domaines culturels et artistiques

Domaines culturels et artistiques

Approches du patrimoine

Issu de « patrimonium » / « pater » : le père ; et de « moneo » : faire souvenir, penser à, le patrimoine a vu sa définition évoluer avec le temps. Le Larousse le définit ainsi : « Ensemble des biens hérités du père, du père et de la mère, des descendants : ensemble des biens de la famille. » Dans l’opinion commune, le patrimoine est ce que nous recevons de nos parents et transmettons à nos enfants. Il consiste à laisser une trace. Il est ce qui nous relie au passé et nous permet de nous projeter dans l’avenir. Le patrimoine évoque ainsi la traversée du temps. Depuis l’époque contemporaine, son acception s’est élargie à la notion de conservation de la mémoire étendue à tout ce qui nous vient du passé, qui fait que nous sommes ce que nous sommes. Le patrimoine est donc par essence lié à la question de l’identité. Son champ est difficile à circonscrire, tant il peut être matériel ou immatériel - historique, bâti, architectural, culturel, naturel, rural, industriel...

Le patrimoine constitue de fait un fil entre le passé – comme témoignage d’une mémoire collective -, le contemporain qu’il nous invite à penser, et le futur vers lequel il nous invite à nous projeter. Il constitue également notre identité commune et collective, et permet de construire un héritage commun pour tous nos élèves. Mais il est également lié à la question de la création, et foncièrement transversal. Il invite à repenser les enjeux de médiation, notamment en se tournant vers la pratique artistique.

En somme, le patrimoine se présente comme un ensemble toujours plus vaste d’objets, matériels et immatériels, mais aussi comme une notion, qui porte en elle sa propre histoire.

« Il n’est pas facile de décider ce qui fera patrimoine... Car le patrimoine n’appartient pas à l’époque qui l’a construit mais à celle qui l’a identifié. (...) Le patrimoine est un acte collectif, ne l’oublions pas ». (François Loyer)

L’étendue du patrimoine

D’abord centré sur le monument, le patrimoine n’a finalement cessé de s’étendre : tous les domaines et les produits de l’activité humaine ont aujourd’hui leur dimension patrimoniale. Les lieux de référence du patrimoine se sont diversifiés. Le public, dans sa pluralité, est devenu l’objet d’attentions nouvelles. Les clivages temporels se sont estompés, favorisant la prise en compte des époques les plus récentes. Les responsabilités s’organisent, tant au niveau international qu’au niveau national, dans un cadre législatif en évolution. De même, les métiers liés au patrimoine s’inscrivent dans des spécialisations plus variées et la pluridisciplinarité est pratiquée à tous les niveaux (recherche, conservation, restauration, valorisation).

Les paradoxes du patrimoine

La question du patrimoine porte en elle bien des complexités. Ainsi, à trop le préserver, le patrimoine meurt, mais à trop le fréquenter, il est menacé de disparition. A trop le restaurer, il perd sa mémoire. A trop le multiplier, il perd sa valeur. Nombre d’objets fondés comme patrimoine oscillent entre légitimation et contestation. Les relations qu’entretiennent patrimoine et création en sont un exemple sensible. Forces opposées ou heureux dialogue, atteinte à l’histoire ou nécessaire continuité ? Comment concilier protection et aménagement ? Que faire des situations d’urgence quand on sait que le patrimoine est affaire de lenteur ? Le patrimoine ne révèle pas seulement le passé. Les préoccupations patrimoniales d’une époque renvoient nécessairement au regard qu’une société porte sur sa propre modernité.

Les enjeux du patrimoine

Ils sont multiples. Les enjeux qui ont inscrit peu à peu le patrimoine dans la conscience collective sont à la fois d’ordre historique et culturel, mais aussi social, économique et politique. L’épaisseur de la question en fait tout l’intérêt. Lieu de croisement et d’ancrage de tous les apprentissages, le patrimoine concourt à l’acquisition de repères historiques, culturels et citoyens. C’est pourquoi une éducation au patrimoine et/ou par le patrimoine touche au cœur les préoccupations de l’Ecole. Celle-ci est touchée par les questions d’identité, de patrimoine et de patrimonialisation touchent, puisque la construction de valeurs partagées s’inscrit au cœur même de ses missions et reste l’une des conditions du vivre ensemble.

L’Ecole travaille en permanence la tension entre la nécessité de se construire par rapport à un passé, un héritage, et celle de s’inventer, par la création et la recherche, dans un monde en constant renouvellement. Le patrimoine permet alors de relativiser et de contextualiser les modes de vie, les systèmes sociaux, de s’ouvrir à d’autres cultures, d’exercer son sens critique. Occasion privilégiée pour appréhender la notion de bien collectif, pour donner le goût et l’envie de transmettre et prendre la mesure des responsabilités individuelles et collectives à exercer, l’étude du patrimoine doit permettre de porter un regard actif sur tout objet, pour en déchiffrer le sens et la valeur, car on ne saurait dissocier l’apprentissage des chefs d’œuvre de celui, plus général, de son environnement quotidien.

Le projet d’éducation artistique et culturelle en territoire éducatif (PACTE)

Le projet d’éducation artistique et culturelle en territoire éducatif (PACTE) contribue à la mise en œuvre du parcours d’éducation artistique et culturelle de l’élève défini dans le BOEN N°19 du 8 mai 2013. Le PACTE s'inscrit dans la continuité des dispositifs antérieurs (PEAC, classe à projet artistique et culturel, atelier artistique, atelier scientifique et technique) et dans le respect des enjeux de l'éducation artistique et culturelle. Il est fondé sur le travail interdisciplinaire en équipe et en partenariat, concerne au moins trois classes et peut donner lieu à une pratique artistique, scientifique ou technique conduite en atelier. Le PACTE reflète les axes de travail et la stratégie retenus par le collège ou le lycée dans le cadre du projet d’établissement pour la mise en œuvre du parcours d'éducation artistique et culturelle.

 

Dispositifs spécifiques / Concours / Evénements

Les enfants du patrimoine

Levez les yeux !

La classe, l’œuvre !

A l’école du patrimoine et de la création : « Murmures d’histoires »

Les journées du 1% artistique

1, 2, 3 patrimoine

Patrimoines en poésie

 

Actualités partenariales

Fait avec Padlet


Les formations proposées par la DAAC

Consultez la page dédiée aux formations de la DAAC :

 

Fait avec Padlet

Ressources / Partenaires

Application ADAGE

https://padlet.com/daacversailles/ressourcespatrimoine

 

Fait avec Padlet
Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France